La ville la nuit

La ville la nuit

La vie nocturne est une dimension de la ville qui acquiert de plus en plus d’importance Ă  mesure que se dĂ©veloppent le tourisme urbain de weekend et de nouveaux modes de loisirs festifs ou culturels, en particulier chez les jeunes. Insuffisamment prise en compte jusqu’à prĂ©sent, un nombre croissant de villes la considèrent aujourd’hui comme un Ă©lĂ©ment clĂ© de leur attractivitĂ©, autant pour les rĂ©sidents que pour les visiteurs. Les citadins quant Ă  eux sont de plus en plus en attente de services publics et de loisirs nocturnes, hors des horaires de jour habituels.

Pour les collectivitĂ©s territoriales, la vie nocturne est un domaine complexe Ă  gĂ©rer parce que divers acteurs y contribuent mais aussi parce que, par dĂ©finition, elle a lieu aux heures oĂą la plupart des services publics sont fermĂ©s ou fonctionnent au ralenti. De nombreuses villes europĂ©ennes, notamment les villes Ă©tudiantes, font face Ă  des enjeux majeurs de gestion de leur vie nocturne qu’elles doivent pacifier et rĂ©guler.

Elles doivent ainsi apporter une rĂ©ponse globale, intĂ©grĂ©e, multidisciplinaire et pragmatique qui articule santĂ©, sĂ©curitĂ©, gestion et partage de l’espace, mais aussi cohabitation entre les diffĂ©rents acteurs qui l’occupent (secteur festif, riverains, noctambules, etc.). Cette rĂ©ponse doit ĂŞtre co-produite afin de prĂ©venir les conflits d’usage qui apparaissent frĂ©quemment pendant la nuit et de permettre Ă  tous les publics de s’approprier le temps de la nuit selon leurs besoins.

> Positionnement
 
Dans son Manifeste SĂ©curitĂ©, DĂ©mocratie et Villes 2017, l’Efus observe que les collectivitĂ©s territoriales sont « souvent amenĂ©es Ă  se saisir du champ de la vie nocturne Ă  travers le prisme de la sĂ©curitĂ©, de la rĂ©duction des nuisances et de la rĂ©duction des risques » et appelle Ă  adopter une approche associant les « services internes Ă  la ville, le secteur associatif, les habitants et le secteur privĂ© (Ă©tablissements festifs, transporteurs…) ». Il propose d’Ă©laborer de vĂ©ritables politiques locales de la nuit
en concertation avec toutes les parties prenantes et qui prennent en compte la diversité des publics et il appelle à faire évoluer la législation et la réglementation.


Projets de coopération européens

  • Alcool, ville et vie nocturne (2015-2016)
  • Nightlife, Empowerment and Well-Being Implementation Project (NEWIP) (2011-2013)
  • DĂ©mocratie, Villes et Drogues I et II (2005-2007 et 2008-2011) – une des plateformes thĂ©matiques de ce projet Ă©tait « Une vie nocturne plus sĂ»re »

Groupe de travail Vie Nocturne/Plateforme de la Vie Nocturne

L’Efus anime un groupe de travail sur la vie nocturne en collaboration avec son partenaire de la Plateforme de la Vie Nocturne (PVN). Créée en 2017 à Paris, la PVN réunit des élus et représentants de l’État français ainsi que des collectivités, organisations professionnelles, universitaires, experts et citoyens qui travaillent ensemble sur toutes les questions liées à la vie nocturne en ville, principalement en France mais aussi, de plus en plus, à l’échelle européenne.


Publications & Ressources

Fiches de pratique

DĂ©couvrez les actions mises en place dans des collectivitĂ©s de toute l’Europe au travers de documents synthĂ©tiques prĂ©sentant les Ă©lĂ©ments clĂ©s de ces initiatives : contexte, objectifs, activitĂ©s, budget, Ă©valuation. Toutes les fiches de pratiques sont Ă  retrouver sur Efus Network.


Actualités