Prévention de la radicalisation : début du cycle de formations LIAISE

Also in... (English)

Paris, France, mai 2015 – Face à la radicalisation et à l’extrémisme violent, les réponses répressives ne suffisent pas. Afin de lutter contre ces phénomènes, il est aussi indispensable d’agir de manière préventive. C’est pourquoi le Forum européen pour la sécurité urbaine propose une série d’actions pour renforcer la capacité des villes et collectivités locales à prévenir et combattre la radicalisation menant à l’extrémisme violent et au terrorisme.

Depuis septembre 2014, l’Efus mène le projet d’échange européen “Local institutions against extremism” (LIAISE), qui réunit huit villes de cinq pays européens ainsi que deux organisations spécialisées, le think tank britannique Institute for Strategic Dialogue et l’association allemande d’échange interculturel Cultures Interactive. Ce projet co financé par la Commission européenne a pour but de développer des formations sur la radicalisation fondées sur les besoins exprimés par les villes.

Le cycle de formation LIAISE

A la suite d’une première phase de consultation avec les partenaires, le cycle de quatre formations de deux jours a commencé avec une première session les 9-10 juillet à Londres. Accueillie par l’Institute for Strategic Dialogue, elle avait pour but d’entrer dans la thématique en passant en revue les politiques de prévention que le Royaume-Uni a mises en place depuis une dizaine d’année. Elle a présenté des concepts, des programmes nationaux et des exemples d’actions de municipalités. Quelles actions ont “marché” ? Qu’est-ce qui reste à faire ? La formation a tenté de tirer des enseignements des expériences britanniques.

LIAISE_organisation of training sessions_dec 2015
Les autres séances de formation auront lieu les 28-29 octobre 2015 à Augsbourg (Allemagne), les 21-22 janvier 2016 à Bruxelles (Belgique) et les 15-16 février 2016 à Malmö (Suède). Elles traiteront de thèmes tels que la sensibilisation des acteurs de terrain, la création d’une stratégie locale impliquant différents acteurs, l’approche locale de dé-radicalisation et de désengagement, la stratégie locale de communication et les contre-discours, l’assistance aux familles ainsi que la résilience et la prévention dans les écoles.

Participer aux formations

Compte tenu d’une forte demande des villes européennes de travailler sur ce thème, le projet ouvre ses formations aux membres de l’Efus qui ne sont pas partenaires de LIAISE. Un nombre limité de villes intéressées pourrait ainsi participer à une ou plusieurs sessions. Une contribution de 600€ sera demandée pour financer la formation.

De plus, à ce stade du projet, il est encore possible pour un membre de l’Efus de demander à participer à l’ensemble du projet LIAISE en tant que partenaire associé. Être membre associé donne accès à tous les services afférents au projet (formations, réseau d’experts, échanges…). La contribution financière de 3000€ – le montant consenti par chacun des partenaires du projet – couvre notamment les frais de déplacement pour un représentant de la ville partenaire.

Services à la carte sur la prévention de la radicalisation

Outre le projet LIAISE, le Forum européen propose à ses membres d’autres services à la carte sur le thème de la prévention de la radicalisation, notamment :

  • organisation de voyages et visites d’étude
  • formation sur des thématiques ponctuelles
  • accompagnement dans la conception et la mise en place d’une stratégie locale de prévention de la radicalisation ou lancement d’un projet-pilote
  • organisation d’événements.

Pour plus d’information et pour participer à ces formations, merci de contacter Sebastian Sperber : sperber@efus.eu.