« Adhérer à l’Efus nous donne l’opportunité de débattre et de partager avec d’autres villes » Interview avec la maire de Bra, Bruna Sibille

Also in... (English)

La ville de Bra (Italie) a récemment rejoint le réseau de l’Efus. Bruna Sibille, son maire (centre-gauche) depuis juin 2009, a accepté de répondre à quelques questions pour nous présenter sa ville.

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le Forum européen pour la sécurité urbaine ?

Adhérer à l’Efus nous donne l’opportunité de débattre et de partager avec d’autres villes qui pensent comme nous que la sécurité urbaine est un élément essentiel de la qualité de vie dans une ville. Notre ville est encore relativement calme. Mais nous devons rester vigilants en particulier à cause des restrictions budgétaires qui affectent aussi le domaine de la sécurité et qui donc peuvent nuire à la qualité de vie des citoyens.

Quels sont les grands enjeux de sécurité dans votre ville ?

Dans notre ville, les cambriolages sont les délits les plus fréquents. Nous sommes très engagés dans la prévention parce que, a fortiori dans une période de transformation comme celle que nous traversons, elle concerne les jeunes qui sont les adultes de demain. Le recul de certaines valeurs autrefois partagées en famille et la réduction des espaces de vie sociale pour les jeunes peuvent à terme nourrir une culture de l’illégalité et de l’intimidation. L’absence d’aides sociales suffisantes et  la discrimination des jeunes dans l’accès au travail risquent d’alimenter les conflits et la délinquance. C’est le contraire de ce que nous ambitionnons pour Bra, où nous souhaitons préserver et renforcer une communauté unie et solidaire.

Que peut apporter l’Efus à votre ville, en plus des actions que vous réalisez déjà ? En quoi cette adhésion va vous bénéficier ?

Le Forum européen est d’abord un espace ouvert à la discussion et c’est grâce aux échanges et au partage que l’on améliore les choses. Le fait qu’il s’agit d’un réseau européen est un atout supplémentaire, en particulier lorsqu’il s’agit d’un domaine aussi essentiel que celui des politiques d’administration territoriale, qui requièrent un dialogue direct et permanent avec les citoyens.

Avez-vous une stratégie municipale de prévention de la délinquance ?

Dans le cadre institutionnel italien, les compétences liées à l’ordre public sont presque entièrement à la charge de l’administration de l’Etat : police et Justice. Au niveau local, le maire peut jouer un rôle de soutien et de coordination avec tous les acteurs engagés dans la prévention et la répression de la délinquance. A ce sujet, nous avons depuis longtemps mis en place une bonne pratique de consultation avec tous ces acteurs afin de partager les objectifs et agir en synergie. Par exemple la mairie de Bra a mis en place il y a une dizaine d’années un système de vidéosurveillance : les structures et les images sont gérées conjointement par la police locale et les Carabiniers (Arma dei Carabinieri, équivalents à la gendarmerie française).

Y a-t-il des actions mises en place dans votre ville que vous souhaitez partager avec les membres du Forum européen?

J’espère pouvoir partager avec les membres de l’Efus les nombreuses activités que nous avons menées en faveur des catégories les plus défavorisées de la population, comme les jeunes et les personnes âgées qui sont parfois victimes de crimes odieux comme l’escroquerie. Concernant les plus jeunes, je crois que les actions menées par la ville de Bra, notamment grâce à la médiation pacifique des conflits, peuvent être utiles pour d’autres administrations qui souhaitent travailler sur ces thématiques.
Un autre thème qui me paraît intéressant à partager concerne nos réflexions en matière de participation citoyenne à la sécurité, par exemple grâce au bénévolat civique et aussi en favorisant une présence accrue des citoyens dans les espaces publics de la ville.

Interview réalisée en janvier 2013

Fiche ville disponible ici

2013-01-18

1358508328

3433