ALARM

France-Wallonie-Vlaanderen : « POUR UNE SÉCURITÉ SANS FRONTIÈRE »

Contexte

Le projet ALARM a pour objectif de dĂ©velopper une coopĂ©ration transfrontaliĂšre opĂ©rationnelle entre les acteurs de la sĂ©curitĂ© civile et de la frontiĂšre franco-belge. Cette coopĂ©ration concerne un large Ă©ventail de risques transfrontaliers tels que les risques courants (incendie, accident de la route 
), technologiques, industriels et naturels (inondations, mouvements de terrain 
) ou encore ceux d’origine humaine (perturbation des rĂ©seaux de service, flux et mobilitĂ©).

Les consĂ©quences d’une catastrophe naturelle ou d’un accident technologique ou industriel ne s’arrĂȘtent pas aux frontiĂšres d’un pays. Un bassin de vie et de risques communs ne doit pas connaĂźtre d’obstacle Ă  la rĂ©alisation des missions des services de secours en situation d’urgence.

Avec 620 km de frontiĂšre commune, la France et la Belgique sont particuliĂšrement concernĂ©es. La zone frontaliĂšre est marquĂ©e par une forte concentration d’industries, la prĂ©sence de deux centrales nuclĂ©aires (Gravelines et Chooz), la similitude des risques naturels (inondations, glissements de terrain, cavitĂ©s souterraines), la prĂ©sence de grands axes de communication, une urbanisation transfrontaliĂšre importante et une forte densitĂ© de population (324 habitants au km2).

Objectifs

Face aux risques partagĂ©s, les rĂ©glementations et les modes opĂ©ratoires et mĂȘme la langue diffĂšrent d’un État et d’une rĂ©gion Ă  l’autre. Comment mieux communiquer pour mieux anticiper les risques et intervenir de maniĂšre concertĂ©e et efficace, notamment en situation d’urgence ? C’est Ă  ces questions que cherche Ă  rĂ©pondre le projet ALARM autour de 3 axes :

1. Partager l’analyse des risques existants

  • CrĂ©ation d’une plate-forme d’échange d’informations commune afin de dĂ©velopper une coopĂ©ration opĂ©rationnelle « au quotidien » entre les sapeurs-pompiers français et belges.
  • Mise en place d’une cartographie des risques transfrontaliers.

    2. Apprendre Ă  collaborer au quotidien pour mieux rĂ©agir en situation d’urgence
  • Elaboration d’un schĂ©ma transfrontalier d’analyse et de couverture des risques (STACR) qui permettra aux sapeurs-pompiers français et belges d’intervenir ensemble en situation d’urgence.
  • Organisation d’exercices et d’entraĂźnements de grande ampleur.

    3/ Promouvoir une culture citoyenne de la sécurité civile.
  • Organisation de formations et d’actions de sensibilisation Ă  destination des services de secours et des Ă©lus pour dĂ©velopper une culture commune d’assistance transfrontaliĂšre
ActivitĂ©s et rĂŽle de l’Efus

Le projet ALARM Ă©tablira un schĂ©ma stratĂ©gique d’analyse et d’intervention ne se limitant
pas aux catastrophes et accidents majeurs mais prenant en compte tous les accidents naturels, industriels et d’origine anthropique pouvant survenir en zone frontaliùre.

Au sein du projet ALARM, le rĂŽle de l’Efus est de sensibiliser les maires et les bourgmestres Ă  l’importance de concevoir un plan communal de sauvegarde, appelĂ© plan d’urgence et d’intervention communal en Belgique, et de le mettre rĂ©guliĂšrement Ă  jour.
Dans cette optique, l’Efus fait Ă©galement connaĂźtre aux Ă©lus leur responsabilitĂ© civile et pĂ©nale dans le cas oĂč une crise se dĂ©clencherait et que la commune n’aurait pas mis en oeuvre de plan communal de sauvegarde.

A partir de la fin 2018, l’Efus, en partenariat avec la MĂ©tropole EuropĂ©enne de Lille (MEL) et les autres membres du module de travail dĂ©diĂ© Ă  la sensibilisation des autoritĂ©s locales, organisera des sĂ©minaires d’accompagnement aux communes qui souhaitent mettre en place un Plan local de sauvegarde. Ces sĂ©minaires vont permettre aux villes engagĂ©es dans la rĂ©flexion d’échanger avec des villes ayant dĂ©jĂ  mis en oeuvre un Plan local de sauvegarde.

Partenaires

Le projet rassemble 26 partenaires français, wallons et flamands de part et d’autres de la frontiĂšre : institutions, services techniques, opĂ©rationnels et scientifiques, responsables et experts de la mise en oeuvre des politiques de sĂ©curitĂ© civile. Le service dĂ©partemental d’incendie et de secours du Nord (SDIS 59) est le chef de file du projet.

Durée

Janvier 2017 – Septembre 2021

Contacts

MartĂ­ Navarro RegĂ s, chargĂ© de mission – navarroregas@efus.eu
Yves Van de Volet, expert associé du Forum

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopĂ©ration territoriale europĂ©enne Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen. ALARM  est financĂ© Ă  50% par le Fonds europĂ©en de dĂ©veloppement rĂ©gional (FEDER) de l’Union EuropĂ©enne (2017-2020).


Actualités