VIsite d’étude à Lyon (France, 29-30 octobre 2009

Also in... (English)

Concilier l’utilisation de la vidéosurveillance et le respect des libertés individuelles à Lyon

Le projet « Citoyens, Villes et Vidéosurveillance »

Dans un contexte de débats de plus en plus importants sur l’utilisation et l’efficacité de la vidéosurveillance en Europe, le Forum Européen pour la Sécurité Urbaine (FESU) pilote un projet intitulé « Citoyens, Villes et Vidéosurveillance ». Le but pour les partenaires du projet est de réfléchir à une charte éthique européenne de la vidéosurveillance à travers des échanges de pratiques et d’expériences. Quels sont les apports des systèmes de vidéosurveillance ? Comment impliquer les citoyens dans la mise en œuvre, le fonctionnement et/ou l’évaluation de celle-ci ?

La visite d’étude à Lyon
Dans le cadre de ce projet, le Forum et les partenaires du projet ont été accueillis par la ville de Lyon pour une visite d’étude les 29 et 30 octobre derniers. Lyon est une des villes de France  bénéficiant d’une longue expérience en matière de vidéosurveillance. Elle a la particularité d’avoir pris en compte la question du respect des droits fondamentaux et des libertés individuelles à travers l’élaboration d’une charte d’éthique et la mise en place d’un collège d’éthique.

Un large panel d’intervenants des différents services de la Ville, de l’Etat ainsi que les partenaires extérieurs du dispositif se sont succédés tout au long d’une journée de travail intensive afin d’expliquer aux partenaires du projet les éléments se rapportant au dispositif lyonnais. Il ressort de cette réunion que la vidéosurveillance à Lyon est un outil au service d’une politique de prévention de la délinquance très large. « L’utilisation de cet outil est faite de manière raisonnée » a souligné Didier DELORME, Directeur du cabinet du 1er adjoint au Maire de Lyon en introduction de la réunion.
Les choix stratégiques, les champs d’applications, les éléments techniques ont été abordés ainsi que la formation des opérateurs. Des présentations sur l’intégration de la vidéosurveillance dans une démarche globale de prévention situationnelle, l’évaluation de l’impact de la vidéosurveillance ont été complétées par l’apport des partenaires essentiels du dispositif (Police Nationale, Transports publics et Centre commercial Part Dieu). La dernière partie de la journée s’est articulée autour de la présentation de la charte d’éthique et du collège d’éthique de la vidéosurveillance suivie d’une table ronde et d’un débat sur la protection de la vie privée et l’implication des citoyens.

La seconde journée a été consacrée à la visite du Centre de Supervision Urbain, ainsi qu’une visite guidée du Vieux Lyon, notamment pour repérer les lieux d’implantation des caméras tout en profitant du patrimoine historique exceptionnel de la ville.

2009-11-04

1257360947

700