Vidéosurveillance : la première ville polonaise signe la Charte – la République tchèque organise une conférence internationale

Also in... (English)

La ville polonaise de Sosnowiec est devenue la première ville d’Europe centrale à signer la Charte pour une utilisation démocratique de la vidéosurveillance, devenant ainsi la première ville d’Europe Centrale à prendre cette initiative. Le maire de Sosnowiec, Kazimerz Gorski, répond ainsi à l’invitation du président de l’Efus Guilherme Pinto en affirmant publiquement l’engagement de sa ville à respecter les principes exposés dans la Charte. Avec cette initiative, M. Gorski prend la tête du mouvement en faveur d’une utilisation responsable et démocratique de la vidéosurveillance, en Pologne et en Europe centrale.

L’initiative de l’Efus sur la vidéosurveillance a aussi rencontré un écho en République tchèque. Déjà associé au projet « Citoyens, villes et vidéosurveillance », le ministère tchèque de l’Intérieur organise une conférence internationale sur ce thème, en coopération avec le Forum, le 18 février à Prague. Présidée par le vice-Premier ministre, cette conférence sera consacrée aux divers aspects de l’utilisation de la vidéosurveillance, en particulier la protection des données. Des experts tchèques et slovaques travaillant à l’échelle locale, régionale et nationale feront des interventions. Pour le Forum, la conférence sera l’occasion de présenter l’initiative sur la vidéosurveillance aux autorités locales tchèques.

La conférence est ouverte au membres du Forum, sur inscription auprès du secretariat (sperber@efus.eu).

La Charte pour une utilisation démocratique de la vidéosurveillance est ouverte à signature. Pour plus d’information et documentation, voir: www.cctvcharter.eu.