Ateliers BD et prévention de la délinquance avec Berthet One, bédéiste à succès

Also in... (English)

Paris, octobre 2013 – L’Efus propose à ses adhérents d’organiser des ateliers sur le thème de l’art et de la prévention de la délinquance en coopération avec l’association Makadam, spécialisée dans ce type d’intervention dans les prisons, écoles et centres sociaux.

Créée en 2013 par le dessinateur de BD Berthet One et son agent Jamel Jouhri (producteur et manager de hip hop), l’association vise à sensibiliser le public sur la délinquance et la vie en prison. Les interventions qu’elle organise sont centrées sur l’expérience de Berthet One, qui a passé cinq ans en prison avant de « s’en sortir » en devenant un auteur à succès.

Confe¦ürenceEfus2012_3050Berthet One lors de la conférence 2012 de l’Efus

Berthet One, 36 ans, a grandi dans une famille d’origine congolaise dans une cité « difficile » : les 4000 de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Il rate sa scolarité même s’il vit dans une famille « normale » sans aucun type de problème majeur. Il commence à commettre des crimes mineurs (vols de vélos) et se retrouve assez vite entrainé dans des réseaux criminels plus importants.

Condamné pour le braquage d’une bijouterie à Versailles en 2006, il passe cinq ans en prison et « en profite », comme il le dit lui-même, pour reprendre ses études, passer son Bac et obtenir un BTS. Ses croquis attirent l’attention d’un gardien, qui l’encourage sur cette voie. Un animateur de prison le pousse à concourir au Festival de BD d’Angoulême et peu de temps après, un éditeur se rend à la prison pour lui proposer de publier son premier album (L’Evasion, qui s’est déjà vendu à plus de 10 000 exemplaires).

la gamelleExemple du travail de Berthet One

Aujourd’hui auteur reconnu, Berthet One est intervenu pendant la Conférence 2012 d’Aubervilliers et Saint-Denis, sur la thématique « Art et prévention ». Le maire d’Aubervilliers, Jacques Salvator, est un de ses « fans » et l’a d’ailleurs aidé à sa libération à trouver un logement et lui a également proposé d’illustrer le journal municipal.

L’Efus rencontré Berthet One et Jamel Jouhri en juin dernier à Paris pour explorer la possibilité d’organiser des ateliers dans les villes membres. Organisés par l’association Makadam, ils se déroulent en trois moments clés :

  1. Une exposition d’une quinzaine de jours dans le lieu où se déroulera l’atelier (prison, école, bibliothèque, mairie, association).  
  2. Une rencontre avec Berthet One. Les participants échangent sur leur perception de la détention, de la délinquance et sur la prévention, et sur leurs attentes pour l’atelier.
  3. L’atelier lui-même, animé par Berthet One, est axé sur l’écriture d’un scénario de BD les techniques du dessin. Il est divisé en deux parties : deux jours de sensibilisation et d’écriture d’un scénario et trois jours consacrés au dessin et à la création d’une planche de BD.

Si vous souhaitez accueillir un atelier dans votre ville, merci de contacter Alberto Dotta (dotta@efus.eu).

 

2013-10-22

1382448686

4796