L’Efus remet à l’UE ses recommandations sur la sécurité intérieure et sur la politique urbaine

Also in... (English)

EU flags Paris, octobre 2014 – Le Forum européen a répondu à deux consultations publiques de la Commission européenne portant l’une sur le renouvellement de la stratégie de sécurité intérieure et l’autre sur la politique urbaine de l’Union européenne.

En préparation des programmes 2015-2020, l’UE a souhaité recueillir les opinions d’acteurs, notamment issus de la société civile, qui sont impliqués à un titre ou un autre dans les domaines sur lesquels portent ces deux consultations publiques. L’Efus, qui oeuvre de longue date pour faire entendre la voix des collectivités locales auprès des instances européennes sur tous les thèmes touchant à la sécurité urbaine, a ainsi exposé ses vues et recommandations, fondées notamment sur les prises de position exprimées par l’ensemble du réseau dans le Manifeste d’Aubervilliers et Saint-Denis, publié en 2012, et dans la Lettre ouverte aux représentants des institutions européennes, adoptée lors de l’assemblée générale de Karlsruhe, en mai 2014.

Ces consultations permettent à la Commission européenne, non seulement d’associer un panel d’acteurs aussi large et représentatif que possible mais aussi de faire remonter des informations et des idées issues d’organismes par nature plus proches du terrain.

Voici en résumé l’essentiel du message transmis par l’Efus aux autorités européennes sur ces deux domaines. La version intégrale de ces documents est disponible ici: Stratégie Urbaine et Stratégie de la sécurité intérieure. Par ailleurs, l’UE publiera sur son propre site web l’ensemble des opinions qu’elle aura reçues.

Consultation sur le renouvellement de la stratégie de sécurité intérieure de l’UE

Dans sa réponse, l’Efus souligne notamment les points suivants :

  • L’Europe tire sa force d’une solidarité et d’une co-responsabilité accrues entre les États membres. « Ces derniers doivent renforcer leur collaboration concernant les problématiques globales […] mais également […] avec les États non-membres afin de pouvoir lutter plus efficacement contre des phénomènes globaux qui représentent des risques pour la stabilité européenne, »
  • La nécessité de lutter contre l’exclusion sociale et les inégalités économiques qui sont à la fois les causes et les conséquences de la criminalité globale (radicalisation, crime organisé, terrorisme…).
  • Le besoin d’adopter une approche de « prévention holistique, fondée sur les droits de l’Homme et centrée sur les citoyens », et que les politiques européennes de sécurité prennent en compte et soutiennent les autorités locales et régionales, y compris financièrement.
  • L’Efus recommande de renforcer la vigilance autour des technologies de surveillance grâce à l’évaluation, la formation des opérateurs, l’implication des citoyens et la mise en commun des méthodes.
  • L’importance de privilégier « l’implication d’acteurs de tout secteur impliqué dans la sécurité urbaine, dont le secteur privé » et la protection des groupes vulnérables.
  • En ce qui concerne la politique étrangère de l’UE et son impact sur la sécurité, l’Efus prône une politique fondée sur la prévention, “co-responsable et solidaire, ouverte sur le monde”.  Ceci implique notamment de « renforcer la collaboration policière et judiciaire avec les États non membres » avec la participation de tous les niveaux de gouvernance, y compris les autorités régionales et locales.
  • De manière tout aussi importante, « l’UE doit maintenir des programmes de solidarité à destination des personnes en difficulté », promouvoir les bienfaits de l’immigration légale et renforcer ses programmes en faveur de l’intégration sociale.

Consultation sur « La dimension urbaine des politiques de l’UE – principaux aspects de l’Agenda de la politique urbaine de l’UE »

Les principales recommandations de l’Efus sur la politique urbaine de l’UE sont les suivantes :

  • Les problématiques de sécurité et de prévention bénéficieraient particulièrement d’un programme urbain au niveau de l’UE qui devrait intégrer celles-ci en amont, dès la phase de conception, et de façon coordonnée avec les autres domaines de la politique urbaine.
  • L’échange de pratiques et de connaissances est important pour améliorer les politiques actuelles.
  • Il convient de considérer que la sécurité est un enjeu urbain en soi et qu’il affecte de nombreux autres domaines de la politique urbaine.
  • Il convient de favoriser la participation citoyenne à la conception et la mise en place des politiques urbaines, notamment de sécurité.
  • Les villes et les acteurs urbains doivent participer à la conception des politiques et à leur évaluation.
  • Il convient de s’appuyer sur les réseaux de villes tels que l’Efus, qui ont l’avantage de travailler de manière continue sur des sujets précis.
  • Il est fondamental d’établir une collaboration étroite entre les institutions européennes, nationales, régionales et les autorités locales.

Lire l’intégralité des opinions présentées par l’Efus :

> Sur la stratégie de sécurité intérieure de l’UE
Stratégie Urbaine

Lire les documents de l’UE :

> Consultation sur le renouvellement de la sécurité intérieure : http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/what-is-new/public-consultation/2014/consulting_0028_en.htm
> Consultation publique sur l’agenda de la politique urbaine :  http://ec.europa.eu/regional_policy/consultation/urb_agenda/index_en.cfm)