Prix ECPA 2011/France Une voie hors de la délinquance grâce à la haute montagne

Also in... (English)

Paris, 31 octobre 2011 – La candidature de la France au Prix européen de la prévention de la délinquance (European Crime Prevention Award) est une initiative originale de l’association « En passant par la montagne ». Elle consiste à emmener en haute montagne des petits groupes de jeunes en difficulté qui découvrent, grâce à la vie en montagne et à la pratique du sport, une nouvelle façon de vivre qui les aide à sortir du cercle vicieux de la délinquance.

Cette action intitulée « La montagne comme école de vie » a reçu en France le Prix Prévention Délinquance. La cérémonie de remise du prix a eu lieu le 27 octobre 2011 à la mairie de Paris.

Créée en 1995, l’association a signé en 2002 une convention avec la Protection judiciaire de la Jeunesse, renouvelée en 2010, et une autre en 2011 avec la direction inter-régionale de l’administration pénitentiaire de la région Rhône-Alpes. La participation des jeunes au programme se fait par l’intermédiaire de ces institutions, qui sont en contact avec les organismes qui suivent les jeunes tels les écoles, centres d’insertion et centres pour mineurs. L’inscription se fait au cas par cas, en fonction du parcours du jeune et de l’approche éducative adoptée par l’institution qui le suit.

L’idée centrale de ce projet est d’utiliser la haute montagne comme un outil de médiation envers les jeunes qui sont considérés comme susceptibles de « tomber » dans la délinquance ou de récidiver. Lors de leur séjour en montagne, un environnement imposant qu’ils ne connaissent pas, ces jeunes apprennent à respecter une série de règles, à établir des relations de confiance avec les adultes qui les accompagnent, à prendre en considération les besoins du groupe dont ils font partie et à trouver en eux-mêmes des ressources qu’ils ignoraient avoir. Cette expérience les amène à découvrir d’autres façons de vivre qu’ils peuvent utiliser ensuite, lorsqu’ils sont de retour dans leur ville et leur quartier, pour éviter les situations à risque.

Les séjours durent entre cinq et six jours et ont lieu généralement dans les Alpes françaises ou suisses. Chaque séjour est conçu « sur mesure » et adapté à chaque groupe. Les jeunes participent à la préparation de leur voyage avec leurs éducateurs et l’association. Avant de partir, ils reçoivent une formation qui comprend notamment des exercices physiques et psychologiques.

Une fois sur place, ils pratiquent des sports de montagne avec des professionnels et passent une ou deux nuits dans la nature, soit en refuge soit sous la tente. Ils participent aux activités quotidiennes telles que la collecte du bois ou la préparation des repas. Ils réalisent aussi des tâches plus ardues comme de préparer un refuge à l’ouverture de la saison ou nettoyer un sentier de randonnée.

A la fin du séjour, une évaluation est menée sur place avec les jeunes, leurs éducateurs et les professionnels de la montagne. Une deuxième évaluation est menée quelques semaines plus tard par l’institution éducative qui les suit.

En 2010, l’association « En passant par la montagne » a mené 22 projets pour un total de 189 jeunes, avec la collaboration de 79 professionnels. A présent, EPPM entend se développer dans les Pyrénées grâce à ses contacts avec des associations espagnoles.

En savoir plus sur l’association « En passant par la montagne »