Prenez date : Conférence 2012

Also in... (English)

Retrouvez notre article post-conférence ainsi que le Manifeste d’Aubervilliers et Saint-Denis sur ce lien.

Depuis sa création il y a 25 ans, le Forum organise une conférence internationale tous les six  ans, afin de forger une doctrine commune que nous formalisons par des Manifestes. Ceux-ci sont devenus au fil des années des références qui circulent dans le monde entier, y compris aux Nations Unies. Ce Manifeste représente la synthèse de l’actualité des travaux de l’Efus et de ses membres pour la définition d’une politique publique dans le domaine de la prévention.

La conférence 2012 succèdera à celles organisées par l’Efus à Montréal, Paris, Naples et Saragosse, qui ont chacune rassemblé plus d’un millier de personnes -élus, bénévoles, policiers, travailleurs sociaux, chercheurs, enseignants, responsables de sécurité, juges, procureurs, promoteurs de sécurité privée, étudiants.

Elle sera accueillie par les villes d’Aubervilliers et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, près de Paris), qui ont présenté une candidature commune (voir ci dessous la video de présentation des deux villes). La conférence est intitulée “Le futur de la prévention” et est organisée autour de quatre grands thèmes : risques, technologies et prévention – gouvernance et citoyenneté – villes et développement durable – une Europe ouverte au monde.

Risques, technologies et prévention : les politiques de développement multiplient les dangers pour la sécurité collective et individuelle. Ces dangers peuvent être vus comme des risques obligatoires qu’il convient de maintenir à des niveaux acceptables grâce au renfort de la technologie. Mais tous les risques se valent ils, risques sociaux à l’égal des risques technologiques ou urbains ? La prévention, processus plus long et aléatoire sera-t-elle remplacée par la gestion des risques ? L’insécurité sociale sera-t-elle oubliée au profit d’une gestion technicisée des conséquences de celle-ci ?

 

Gouvernance et citoyenneté : la complexité de l’insécurité, la gestion de sa réalité et du sentiment d’insécurité induit une gouvernance associant des partenaires tant publics que privés. L’efficacité des actions impose des analyses et des réponses proches du terrain et des problèmes. L’échelle de la ville, du quartier, de la rue se conjugue avec une mondialisation des phénomènes criminels. L’implication du citoyen dans la connaissance, la mise en oeuvre des actions est un souhait souvent dit et écrit , mais sa mise en oeuvre reste difficile.

 

Villes et développement durable : la ville est le moteur de nos politiques de prévention et de sécurité. La multiplicité des facteurs favorisant l’insécurité exige des réponses globales jouant dans le registre de plusieurs politiques publiques contribuant au développement durable. Les politiques sociales, culturelles, architecturales sont les fers de lance des plans locaux de développement. La prévention d’actes d’insécurité doit trouver sa place en gardant présente la nécessité d’agir dans l’immédiat en visant le long terme.

 

L’Europe ouverte au monde : l’analyse des menaces sur la sécurité du citoyen européen privilégie certaines au détriment d’autres. Le terrorisme, la grande criminalité, le trafic des êtres humains sont liés à la migration des hommes. Il s’ensuit des réponses restreintes, dangereuses pour les libertés, quelles soient d’aller et venir, mais aussi du travail ou du commerce. L’Europe en construction n’aura-t-elle qu’une politique de sécurité des frontières sans une politique de prévention sur son territoire et dans les pays du voisinage, associée à une politique de développement ?

En marge de ces quatre thèmes fondamentaux, qui feront l’objet d’assemblées plénières, les participants à la conférence “Le futur de la prévention” pourront assister à toute une série d’ateliers tels que : les risques urbains, l’évaluation de la prévention, la ville et le crime organisé, pourquoi ça marche, grands événements, l’école du citoyen, règles du vivre ensemble, une ville, la nuit, les messages de la prévention et internet, papa, maman, la communauté et moi, sexe et violence, sport et prévention, médiation, police de prévention, prévention et culture, addictions et drogues, espaces publics et sécurité, violences collectives.

L’ensemble de ces thèmes seront abordés, outre lors des sessions plénières et des ateliers, par divers types d’intervention. Ainsi, les séquences “Recherche-action” seront consacrées aux chercheurs qui auront dix minutes pour présenter un de leurs travaux et répondre aux questions du public. Les “sessions zoom” seront offertes aux villes, associations, ONG, réseaux de professionnels, qui pourront y présenter l’initiative de leur choix : une pratique, un projet…

Les activités “Compétences et formation” comprendront plusieurs ateliers permettant de comparer les compétences et statuts des différents acteurs de la prévention, coordinateurs, policiers, éducateurs, médiateurs, élus. Ces activités permettront également de valoriser le Master exécutif européen en Sécurité urbaine (EEMUS) et différentes formations présentées par les universités, les centres de formation professionnelle ou destinées aux collectivités territoriales.

Enfin, il y aura également des espaces d’exposition où il sera possible de louer un stand.

En parallèle, la conférence accueillera également des spectacles. Nous souhaitons que la partie spectacles soit très développée et que nos villes présentent leurs activités culturelles. En particulier, les jeunes sont très fortement invités à venir présenter leurs propositions culturelles.

Le programme détaillé de la conférence sera débattu tout au long de l’année 2012 au sein du Forum. Début 2012, s’ouvriront des ateliers sur tous les thèmes constituant la conférence finale. Chaque atelier peut donner lieu à des préparations diverses et doit alimenter le Manifeste final bâti autour des quatre grandes thématiques.

Notre site web accueillera régulièrement des informations sur ce thème-phare de l’année à venir.

Contact : 2012conference@efus.eu

2011-12-12

1323682051

2505