Initiative citoyenne européenne « 30km/h – redonnons vie à nos rues ! »

Also in... (English)

Paris, avril 2013 – Des citoyens, associations écologistes et diverses organisations de la société civile ont lancé une campagne afin de recueillir un million de signatures pour une pétition en faveur de la limitation de vitesse à 30km/h dans les zones urbaines et résidentielles des États membres de l’Union européenne.

Diverses organisations françaises ont publié un manifeste dans ce sens, notamment « Rue de l’Avenir », « France Autopartage », « les Droits du Piéton », la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) et la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT).

Les organisateurs défendent une limitation de vitesse de 30 km/h comme un moyen peu coûteux de lutter contre la pollution et d’encourager des moyens de transport durables tels que la bicyclette, les transports en commun ou la marche à pied. Une telle initiative permettrait également d’améliorer la sécurité routière et de réduire le nombre de victimes mortelles d’accidents de la route (31 000 décès chaque année sur les routes européennes). Le danger de mort pour un piéton renversé par une voiture est neuf fois plus élevé si le véhicule circule à une vitesse de 50km/h que s’il circule à 30km/h.

30 speed limitSelon l’ambassadeur de cette initiative, le directeur de l’Institut des transports et de l’ingénierie de Vienne, en Autriche, Dr. Hermann Knoflacher, limiter la vitesse à 30km/h se justifie également du point de vue physique et biologique. « Les capacités sensorielles de l’être humain sont inadaptées au-delà de 30km/h, » affirme-t-il.

En 1983, la petite ville allemande de Buxtehude, près de Hambourg, est devenue la première « ville 30 » d’Europe. Plusieurs villes ont suivi l’exemple, notamment Graz (Autriche), Zollikon (Suisse), Fontenay aux Roses (France) et Nogent sur Marne (France). Les villes de Strasbourg, Paris et Toulouse (France) sont actuellement en train d’étendre leurs zones 30.

« 30km/h – redonnons vie à nos rues ! » est l’une des premières propositions officiellement enregistrées par les institutions européennes comme étant une Initiative citoyenne européenne. En effet, le Traité de Lisbonne donne aux citoyens européens la possibilité de soumettre une proposition de loi sous forme d’initiative populaire, qui doit récolter un million de signatures d’électeurs européens dans au moins sept États membres. Il s’agit d’une mesure-clé pour encourager la démocratie et la participation directe des citoyens à l’élaboration des politiques européennes.

Les organisateurs de l’initiative « 30km/h – redonnons vie à nos rues ! »  ont jusqu’à novembre pour récolter des signatures, après quoi l’initiative sera présentée à la Commission européenne, qui devra donner une réponse officielle.

Pour signer : http://fr.30kmh.eu/

Sur l’initiative citoyenne européenne : http://ec.europa.eu/citizens-initiative/public/guide

Pour suivre l’actualité le site : www.ville30.org

Lire le communiqué de presse