Appel aux membres intéressés par un groupe de travail sur les médias sociaux et la sécurité locale

Also in... (English)

Paris, France, juin 2016 – Utilisez-vous les médias sociaux dans le cadre de votre politique de sécurité ? Êtes-vous confronté à des phénomènes de criminalité liée aux médias sociaux ? Souhaitez-vous acquérir des connaissances sur les médias sociaux en lien avec la criminalité/prévention ? L’Efus recherche des membres intéressés à rejoindre un groupe de travail sur l’utilisation des médias sociaux pour la sécurité locale qu’il est en train de mettre sur pied dans le cadre du nouveau projet européen MEDI@4SEC, dont il est partenaire et qui démarre le mois prochain.

Omniprésents, les médias sociaux sont devenus de puissants agents de changement social, économique et organisationnel. Mais ils ont aussi une face sombre puisque des criminels les utilisent pour organiser et commettre des délits, parfois de manière transnationale, sous couvert d’anonymat (relatif).

Dans le domaine de la sécurité publique, ils ont amené de profonds changements et notamment, récemment, en matière de politiques de sécurité. Ils permettent à la police et aux institutions de sécurité publique de recueillir des informations auprès des citoyens, et d’envoyer des informations instantanément et d’interagir avec toute sorte de groupes de la société civile, ce qui leur donne une fonction de veille.

La grande question est de savoir comment les décisionnaires peuvent utiliser au mieux ces nouveaux outils. Quelles sont les opportunités pour les institutions de sécurité publique ? Qu’est-ce qui est permis dans le monde en ligne ? Comment et pourquoi les nouveaux médias sociaux sont-ils adoptés et utilisés par les décisionnaires, les citoyens et les criminels ? Comment leur utilisation par la police, par ceux qui sont en charge de la sécurité publique et par les citoyens peut-elle évoluer à l’avenir et influencer les pratiques et les exigences opérationnelles ? Quelles sont les implications sociales, éthiques et légales de l’usage croissant des médias sociaux ?

Le projet MEDI@4SEC a pour objectif d’élaborer une vision d’avenir du rôle des médias sociaux dans la police et la sécurité publique, non seulement comme plate-forme de communication et d’écoute mais aussi comme plate-forme collaborative permettant d’exercer la police et la prévention de la criminalité de façon différente, avec de nouveaux types d’intervention (digitale et dans le monde réel).

Efus en charge d’aspect sécurité locale du projet

En tant que partenaire du projet, l’Efus contribuera de manière horizontale à toutes les activités clés décrivant l’état de l’art de l’utilisation des médias sociaux par les autorités locales en matière de sécurité. L’Efus créera un groupe de travail, organisera des ateliers et des formations pour ses membres et contribuera à la communication et la dissémination du projet et de ses résultat. Les autorités locales membres de l’Efus partageront leurs pratiques et leurs problèmes liés à l’utilisation des médias sociaux pour la sécurité et la prévention, en relation avec les produits de recherche du projet.

Financé par la Commission européenne dans le cadre du programme H2020 FCT-15 CSA et piloté par l’Université de Warwick (Royaume-Uni), le projet réunit les partenaires suivants : Centre pour les études de sécurité (Kentro Meleton Asfaleias, KEMEA, Grèce), Mairie de Valence (Espagne), Efus, Organisation européenne pour la sécurité (European Organisation for Security, EOS) (Belgique), Centre Fraunhofer pour l’innovation responsable de Berlin (Allemagne), Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée (TNO, Pays-Bas), police d’Irlande du Nord (Royaume-Uni), société de développement de software et de conseil Xlab Razvoj (Slovénie), et Université d’Utrecht (Pays-Bas).

D’une durée de 30 mois, le projet démarrera par une réunion de lancement le 11 juillet à Leiden (Pays-Bas).

Nous invitons nos membres à exprimer leur intérêt à participer à ce groupe de travail et à partager leurs pratiques et expériences dans ce domaine.

Contact :
Pilar De La Torre – delatorre@efus.eu
Elsa Fontanille – fontanille@efus.eu