Eurosocial : échanges entre la Catalogne et Panama en matière de police de proximité

Also in... (English),(Español)

photo 1 (4)Panama City, Panama, décembre 2014La responsable du département de sécurité du Département (ministère) de l’Intérieur de la Catalogne (Espagne), Angels Vila, s’est rendue au Panama les 25 et 26 novembre pour une mission de conseil auprès de la police panaméenne, dans le cadre du programme EUROsociAL de coopération Europe-Amérique latine auquel participe l’Efus.

Partenaire opérationnel d’EUROsociAL, l’Efus collabore avec le ministère de la Sécurité publique du Panama pour renforcer ses stratégies de prévention de la criminalité. L’Efus a proposé à la représentante du ministère catalan de l’Intérieur d’intervenir au Panama pour présenter les expériences menées dans sa région. L’Efus et le ministère catalan ont en effet un accord de coopération.

Dans le cadre de cette mission au Panama, la délégation de l’Efus a animé un débat avec des chefs de la police panaméenne sur la stratégie de développement de la police de proximité et sur le renforcement de la dimension « prévention » dans l’approche et les activités de la police. La délégation de l’Efus a aussi rencontré le vice-ministre de la Sécurité publique du Panama, Rogelio Donadío, pour un échange sur la sécurité et la prévention.

Par ailleurs, la délégation de l’Efus a organisé un atelier sur la sécurité et la prévention avec des membres de l’Unité de Prévention communautaire (Unidad Preventiva Comunitaria) de la police nationale, qui intervient dans trois municipalités, Curundú, El Chorrillo et Santa Ana.

photo 1

« Cette expérience a été passionnante, notamment parce que les agents de police ont des liens très étroits avec ces communautés, » a déclaré Angels Vila. « Leurs missions et méthodes sont différentes de celles de la police européenne. Par exemple la police peut intervenir en cas d’absentéisme scolaire. Certains commissariats locaux ont même des salles de classe où les jeunes peuvent être accueillis pour des activités extra-scolaires, ce qui est aussi une façon de lutter contre la formation de bandes de jeunes. »

Il est intéressant de noter que les bons résultats obtenus dans ces trois municipalités sont aussi liés au fait que la police locale a des valeurs éthiques fortes et bénéficie de l’appui de sa hiérarchie. La méthode adoptée dans ces trois municipalités pourrait être étendue à d’autres municipalités de Panama.