Prévention de la délinquance : les élus locaux appellent l’Union européenne à plus de soutien et à une meilleure prise en compte du rôle des villes

Also in... (English)

Bruxelles, 10 décembre 2013 – Le débat européen « Des villes vers l’Europe », organisé par l’Efus le 10 décembre au siège du Comité des Régions de l’Union européenne à Bruxelles, s’est conclu par un appel à plus de soutien de la part de l’Union européenne envers les collectivités locales et à une meilleure prise en compte de leur rôle.

EFUS0008 [1600x1200]

Une centaine de représentants de collectivités territoriales et des institutions européennes participaient à cette conférence-débat sur la prévention de la délinquance et la participation citoyenne. Ce débat s’appuyait sur les résultats et conclusions de l’initiative « Sharing the Manifesto » lancée par l’Efus en 2013, dans le cadre de l’Année européenne des citoyens afin d’encourager le débat sur les politiques de sécurité entre les collectivités locales, la société civile et les autres acteurs de la vie urbaine, à partir du Manifeste d’Aubervilliers et Saint-Denis.

En ouverture, les participants à la conférence ont pu découvrir la vidéo « Sharing the Manifesto » issue des différents débats qui ont eu lieu à travers l’Europe. Elle présente l’opinion de citoyens européens (représentants d’associations de quartier, membres de clubs sportifs, étudiants) et d’élus locaux sur cinq thèmes du Manifeste : la prévention de la délinquance, la participation citoyenne, le rôle des collectivités locales, l’évaluation des politiques de sécurité et l’appartenance à l’Europe.

« Plus que jamais, à l’occasion des élections européennes, l’Efus veut jouer son rôle de relais entre les citoyens et l’Europe pour partager le projet européen et pour porter la voix des acteurs locaux et des citoyens auprès des institutions européennes, » a affirmé le président de l’Efus, Guilherme Pinto.

Ramón Luis Valcárcel Siso

Ramón Luis Valcárcel Siso

Pour sa part, le président du Comité des Régions, Ramón Luis Valcárcel Siso, a déclaré que « des événements tels que cette conférence montrent l’intérêt et les bonnes pratiques mises en oeuvre dans de très nombreuses villes et régions d’Europe. L’échange d’expériences améliore les connaissances et cela contribue sans aucun doute à la confiance de notre société envers les institutions ».

Les élus locaux présents ont plaidé en faveur de politiques de long-terme et d’un équilibre entre prévention et sanction. « La prévention est une option rationnelle et stratégique bénéficiant du meilleur rapport coût-bénéfice, » a rappelé M. Pinto.

Les participants ont souligné qu’il est nécessaire que les institutions européennes prennent davantage en compte le rôle de plus en plus important des gouvernements locaux. A l’approche des élections européennes de 2014 et de la formation d’une nouvelle Commission, les autorités locales demandent des programmes et des moyens tenant compte de la place croissante des collectivités locales dans la vie économique et politique. « Les collectivités locales ont besoin de l’appui de l’Europe pour assurer leur développement au niveau régional. L’Union européenne doit continuer à permettre aux pouvoirs locaux d’investir dans les politiques de proximité qui sont les outils de la prévention, » a déclaré Willy Demeyer, bourgmestre de Liège (Belgique).

EFUS0032 [1600x1200]

Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers, a affirmé que la conférence de consensus sur la prévention de la récidive organisée en février 2013 par le ministère français de la Justice était en partie née lors de la conférence 2012 de l’Efus, et a remercié le Forum européen pour les avancées qu’il a permises sur cette question en France.

EFUS0014 [1600x1200]

Les élus du Forum européen ont aussi appelé à favoriser la participation des citoyens aux politiques de sécurité urbaine. Les villes doivent poursuivre leurs efforts de concertation et intégrer une culture de participation en mettant en œuvre des actions permettant aux citoyens de participer concrètement aux dispositifs locaux de sécurité.

« Nous devons êtres conscients de l’érosion de la confiance des citoyens envers l’Union européenne, » a déclaré M. Valcárcel Siso. « Seules les initiatives destinées à encourager leur participation aux débats politiques peuvent changer cette situation. Nous devons favoriser le dialogue entre les collectivités locales européennes, la société civile et les autres parties prenantes de la sécurité et de la protection urbaines, y compris le secteur privé. »

P1070821 [1024x768]
Pour sa part, Anne-Marie Cibaud, adjointe au maire de Brest (France), a estimé « important que les citoyens, notamment les jeunes, fassent entendre leur voix en s’impliquant davantage dans la vie de leur ville par le biais de réunions de quartier par exemple ».

Le consensus général parmi les participants était que la participation citoyenne est particulièrement nécessaire en temps de crise et qu’elle est une source de démocratie durable et de cohésion sociale.

Voir toutes les photos

Présentations des intervenants :
Discours du président du Comité des Régions (en espagnol)
Intervention de Jana Sancova, Ville de Brno (CZ) (en anglais)
Présentation d’ Angels Vila, Generalitat de Catalunya (ES) (en anglais)
Intervention d’Anne-Marie Cibaud, Ville de Brest et Brest-métropole-Océane
Discours d’Antun Buterin, Časopis Zaštita (HR) (en anglais)
Présentation d’Anne Girond, Conseil général du Val d’Oise
Présentation d’Erich Marks et Claudia Heinzelmann, Landespräventionsrat Niedersachsen (DE) et Deutsch-Europäische Forum für Urbane Sicherheit e.V. (DEFUS) (en anglais)
Présentation de Giulia Camozzini, DG Home – Commission européenne (en anglais)

Photos ©Comité des Régions