Le rôle des villes dans la prévention de la récidive

Also in... (English)

 « Je remercie le Forum européen pour les progrès qu’il a permis sur la prévention de la récidive. » a déclaré Jacques Salvator, maire d’Aubervilliers, le 10 décembre 2013 à Bruxelles, rappelant que la conférence de consensus sur la prévention de la récidive, organisée en France en février 2013, était née en partie lors de la conférence internationale 2012 de l’Efus.

Depuis 25 ans, l’Efus et les villes européennes sont engagés dans la construction de politiques de sécurité holistiques et inclusives qui traitent de tous les aspects de la prévention. C’est ainsi que la réhabilitation des délinquants et la prévention de la récidive devraient faire partie intégrante de toute politique de sécurité locale. 


Du rôle des villes et de l’importance des partenariats

Si les systèmes judiciaires étatiques sont à l’origine de la décision de sanctionner, de la mise en oeuvre et du suivi de la sanction, les villes jouent un rôle important dans la mise en place d’alternatives fondées sur la communauté et dans le soutien aux anciens délinquants. Elles sont en première ligne lorsqu’il s’agit de répondre de façon équilibrée aux besoins de l’individu et de la communauté, des victimes et des délinquants. Le Forum européen a affirmé une série de principes directeurs en la matière, au travers d’une résolution adoptée par son Comité Exécutif en octobre 2011. Cette résolution reconnaît notamment que « l’élu local doit pouvoir exercer un droit de regard sur le monde carcéral et faciliter la construction de passerelles entre l’intérieur et l’extérieur des prisons. Cette construction repose souvent sur l’action d’associations qui jouent un rôle clef dans la réhabilitation et la réinsertion des anciens détenus. » Traduire ce principe en réalité au niveau local demande de développer des partenariats ad-hoc. Il existe un fossé important entre la prison et la ville, auquel il n’est possible de remédier qu’au travers d’une approche globale qui mobilise un large éventail d’acteurs. Lors de la conférence internationale de l’Efus « Sécurité, démocratie et villes : le futur de la prévention » tenue en décembre 2012 à Aubervilliers Saint Denis, les villes ont insisté [1] sur la nécessaire transversalité des réponses à construire en partenariat avec la police, les organisations de victimes, l’administration pénitentiaire, les services de probation et les élus locaux. A l’occasion de cette conférence, un partenariat stratégique a d’ailleurs été noué entre l’Efus et l’Organisation européenne de probation (CEP) afin d’amplifier et faciliter le dialogue villes – probation. 

Des outils pour les villes, par les villes

Aujourd’hui, l’Efus souhaite rappeler quelques travaux récents de capitalisation et d’échange de pratique, de contribution au processus de formation des acteurs locaux. Avec le soutien financier de la Commission européenne, le Forum européen a mené à bien deux projets visant dans un premier temps à rassembler les pratiques innovantes mises en œuvre dans six pays de l’UE (2007-2009) puis à engager des dynamiques de formation appuyées sur une méthodologie spécifique (2010-2012). Plus d’information sur ces projets www.stop-reoffending.org

 

 

Deux ouvrages rassemblant des outils à destination des élus locaux et des acteurs du partenariat ont été publiés.

Stratégies innovantes pour la prévention de la récidive Publié en 2009, il s’agit d’un guide pour la réalisation d’un projet local de prévention de la récidive fondé sur le partenariat. Il contient 10 fiches pratiques et 14 recommandations politiques.

 

 

 

Prévention de la récidive : un kit de formation pour les acteurs locaux Le second publié en 2012, est une boîte à outils méthodologique permettant de construire pas à pas des sessions locales de formation afin d’animer le partenariat local. Cette boîte à outils est disponible en six langues.   

 

 

Une plateforme multimédia de formation en ligne, également disponible en six langues. Elle vise à former les acteurs locaux à la prévention de la récidive. Elle s’appuie sur des pratiques développées dans plusieurs villes européennes. Plus d’information… La plateforme contient des vidéos courtes et explicatives, des témoignages d’acteurs, des documents écrits sur des bonnes pratiques et des conseils méthodologiques. 

Elle permet un parcours animé sur les questions centrales :

  • Quels sont les principes et enjeux d’une politique de prévention de la récidive ?
  • Le partenariat, élément essentiel pour faire face et affronter cette question de la récidive : comment le mettre en place ?
  • Le partenariat ne se décrète pas, il a besoin d’outils d’analyse et d’explication, de suivi et d’évaluation : comment l’animer ?
  • Sur les questions clés que sont le logement, l’insertion professionnelle, la santé, le retour à la communauté, quelles bonnes pratiques dans différents pays ?
  • Quels outils méthodologiques peut-on développer pour améliorer le système ?

Les extraits suivants font partie de la vingtaine de témoignages disponibles :

 

Un groupe de travail a été mis en place entre 2011 et 2012 par le Forum Français pour la Sécurité Urbaine auquel l’Efus a été convié à participer. Piloté par la ville de Paris, le groupe a réuni les villes de Lille, Le Havre, Valenciennes, Lyon, La Rochelle, Bordeaux, Thonon les Bains, le Conseil Général du Val d’Oise en présence de l’ACSé pour aborder ensemble les problématiques et échanger les expériences. Plusieurs réunions se sont tenues et ont permis de revenir sur les questions d’insertion professionnelle, d’accès au soin et au logement, du maintien des liens familiaux et du retour à la communauté.