Citoyens volontaires engagés dans des activités de police

Also in... (English)

Comment travaillent les volontaires avec les institutions de police ? Quelle est la portée de ce type d’activité et comment peut-on les définir ? Les autorités locales soutiennent-elles les initiatives visant à engager des citoyens volontaires pour des activités de patrouille, de contrôle et visant à rassurer la population ? Existe-t-il des études d’évaluation pour les projets en cours ? Dans quelle mesure de telles initiatives sont-elles transférables ?

Ces questions sont au coeur du projet européen CECOPS (« Community Engagement for Civic Order Policing and Security », Engagement citoyen pour l’Ordre civique, les Activités de Police et la Sécurité), piloté par la London Metropolitan Police Service (MPS). Le projet a été lancé lors d’un séminaire de travail à Londres en février 2010, qui a permis de présenter aux participants le programme  d’officiers de police volontaires du MPS. Le séminaire a aussi été l’occasion de présenter le travail des « pasteurs de rue » (« Street pastors”), ces volontaires qui ont pour objectif de répondre aux problèmes urbains et rencontrer les habitants dans la rue en leur offrant de « l’attention, de l’écoute et du dialogue ».

Un second séminaire a eu lieu dans le cadre de CECOPS à Vilnius (Lithuanie) en septembre 2010, sous l’égide du  “Teises Institutos” (l’Institut de Droit), dédié à deux programmes de volontariat : les « accompagnateurs » de la police de Vilnius et les initiatives d’une association ayant des liens avec l’armée (National Riflemen Association) en matière de soutien aux forces de police. Un programme porté par la société civile, visant à développer la vie de la commuanuté par l’accroissement du capital social au sein d’un quartier de Vilnius (la “Republique d’Užupi“), a également été présenté lors de ce séminaire.

D’autres réunions auront lieu à Padoue et Bologne en Italie ainsi qu’à Paris. Efus recherche des exemples d’initiatives afin de les présenter lors du séminaire qui aura lieu à Paris mi-décembre. Ces pratiques doivent avoir trait à l’engagement des volontaires dans les activités de police (au sens large, c’est-à-dire toute activité ayant trait à la sécurité urbaine liée à la police).

Un guide des bonnes pratiques sera publié et distribué lors d’une conférence internationale prévue pour septembre 2011. Pour toute information, n’hésitez pas à contacter Mark Burton-Page