Comment rendre les villes plus résilientes ? Conférence internationale « Risques, sécurité et citoyenneté » de Setúbal, Portugal

Also in... (English)

Cidadania_Biblioteca (11)Setúbal, Portugal, avril 2017 ­– Quelque 300 représentants de collectivités locales, acteurs de la protection civile et universitaires ont participé à la conférence « Risques, sécurité et citoyenneté » organisée par la municipalité de Setúbal, Portugal, et l’Efus les 30-31 mars, et accueillie par la ville portugaise.

L’Efus était représenté par Clément Stengel, maire adjoint d’Amiens (France) en charge de la sécurité urbaine, qui est intervenu dans l’atelier sur « Un nouveau paradigme pour la sécurité urbaine ». Il a souligné l’importance d’associer les citoyens à l’élaboration des politiques, notamment celles qui traitent de la sûreté et de la sécurité urbaines, comme le soutient l’Efus depuis longtemps. M. Stengel a développé trois thèmes particulièrement pertinents aujourd’hui et sur lesquels l’Efus travaille de façon particulièrement intense depuis quelques années : la gestion des risques, les relations police-population, et l’utilisation des réseaux sociaux pour et par les citoyens en matière de sécurité urbaine.

Maria das Dores Meira

La maire de Setúbal, Maria das Dores Meira, a déclaré que sa municipalité est désireuse « de débattre des problèmes liés à la sécurité, aux risques et à la citoyenneté afin d’améliorer les systèmes de protection civile et, par conséquent, celle des personnes et des biens. » Tous les acteurs doivent être « mieux préparés à répondre aux questions complexes auxquelles ils font face et capables de prendre des décisions en cas d’urgence ou de catastrophe, » a-t-elle ajouté.

La conférence s’est conclue par l’adoption de la « Déclaration de Setúbal » (version anglaise ou portugaise), qui rappelle le rôle clé de la trilogie risques-sécurité-citoyenneté et la nécessité de construire des sociétés plus résilientes. « Les municipalités étant des institutions capables de réunir les efforts et de générer des synergies et des alliances, elles sont particulièrement bien placées pour créer les conditions susceptibles de rendre effective la trilogie mise en avant dans cette conférence, fondée sur la création de réseaux et de canaux de coopération entre les diverses institutions et les citoyens dans le but de construire un projet durable de résilience communautaire, » affirme la déclaration.