Projet Sécurité et Tourisme : visites d’accompagnement à Rome, Saint-Denis et Alba

Also in... (English)

Paris, octobre 2014 – Trois visites d’accompagnement dans les villes partenaires du projet Sécurité et Tourisme ont eu lieu depuis le mois de septembre : Rome (Italie) a accueilli Saint-Denis, Barcelone et Munich les 16-17 septembre ; Saint-Denis (France) a accueilli Bruxelles les 29-30 septembre ; Alba (Italie) a accueilli Brasov et Barcelone les 9-10 octobre. L’expert de l’Efus Janez Mekinc a participé aux trois visites.

Rome : mettre en cohérence les différents dispositifs

1_Tourist info pointA Rome, la ville a présenté sa politique en matière de sécurité et tourisme, notamment en ce qui concerne l’information donnée aux touristes et les technologies utilisées pour la protection du patrimoine culturel et la collecte des données. La ville de Rome possède de nombreux dispositifs dans ces domaines comme le point d’information touristique (PIT), le traitement des réclamations touristiques par le Département du Développement économique et des Activités productives, l’office de protection des consommateurs, qui répond aux plaintes (y compris celles des touristes), et le site internet www.turismoroma.it.

A cela s’ajoutent les mesures suivantes :

  • Plan de Gestion du site Unesco pour la protection des sites archéologiques et la prévention du vandalisme.
  • Système informatique SIRS permettant de répertorier les interventions des services de police en fonction d’une typologie (vie nocturne, prostitution, stationnement abusif, problèmes liés aux taxis, etc.) et d’indiquer les amendes ou autres réponses apportées aux problèmes.
  • Système « Io segnalo » (je signale) qui permet à la police locale de recueillir les cas signalés par la population, notamment les touristes.
  • Centre opérationnel LUPA, plate-forme de réception des rapports d’utilisateurs via twitter.

Dans le cadre du projet Sécurité & Tourisme, la ville de Rome est en train de réaliser un audit dans le but d’améliorer la cohérence entre les différents dispositifs de sécurité, de renforcer la collaboration entre les organismes intervenant en matière de sécurité et ceux qui interviennent en matière de tourisme, et enfin de renforcer le partenariat déjà très fructueux qui existe entre la police et les services qui gèrent les biens culturels.

« La question de la sécurité et du tourisme est importante pour Rome, où le tourisme est secteur très important, » a déclaré la maire adjointe déléguée au tourisme, Marta Leonori. « Beaucoup de questions soulevées par le projet sont liées aux grands enjeux urbains d’aujourd’hui et nous devons identifier les problèmes critiques auxquels il faut apporter des réponses. Certains problèmes sont typiques de Rome, comme celui des touristes qui repartent chez eux en emportant des “morceaux” du patrimoine ; d’autres sont communs à toutes les villes. L’échange de pratiques proposé dans le cadre du projet Sécurité & Tourisme est une base intéressante. »

8_group picture

Saint-Denis : améliorer l’image de la ville et l’accueil des touristes

P1090211Lors de la visite à Saint-Denis, les participants ont pu observer le travail mené par la ville pour développer le tourisme, notamment en valorisant davantage le patrimoine local et en améliorant l’accueil des touristes.

Outre le patrimoine historique, la ville de Saint-Denis accueille de nombreuses entreprises. La présence du Stade de France et du marché de Saint-Ouen attirent de nombreux touristes chaque année.

La politique de tranquillité publique de Saint-Denis repose en partie sur différents dispositifs de médiation tels que les médiateurs de nuit et « Partenaires pour la ville ». De plus, la ville travaille en partenariat avec un certain nombre d’associations comme l’Amicale du Nid et SOS Victimes, qui gèrent une partie des problèmes de violence sur le territoire.

L’audit que réalise Saint-Denis dans le cadre du projet Sécurité & Tourisme a pour objectif de dégager une vue d’ensemble claire et informée du tourisme sur le territoire afin de définir des préconisations pour le renforcement d’une politique touristique en cohérence avec la politique de tranquillité publique.

Alba : gérer l’afflux massif de visiteurs au Festival de la Truffe

DSC_0947Alba est mondialement connue pour être « la capitale de la truffe ».  Chaque mois d’octobre,  la ville organise le Festival de la Truffe, un événement qui a succès tel que le nombre de visiteurs atteint désormais dix fois la population de la ville. En participant au projet Sécurité & Tourisme, la ville a pour objectif de mieux gérer cet événement de grande ampleur et les actes de vandalisme qui y sont liés, mais aussi de mieux planifier les dispositifs à mettre en place à moyen et long terme.

Grâce au projet Sécurité et Tourisme, la ville d’Alba est en train de finaliser le travail qu’elle avait déjà entrepris avec les acteurs locaux de la sécurité et du tourisme. Elle prévoit notamment d’impliquer le secteur tertiaire, en particulier les commerçants, à travers un questionnaire qui a pour objectifs de faire émerger les manques en matière de sécurité et de trouver des solutions. Ce travail se concrétisera avec la production d’une brochure destinée aux touristes et comprenant des conseils sur leur sécurité.
DSC_1000