Le groupe de travail « La ville, la nuit » visite le dispositif « vie nocturne » de la ville de Paris

Also in... (English)

Paris, décembre 2014 – Mis en place à l’automne dernier, le groupe de travail de l’Efus « La ville, la nuit » a effectué sa première réunion et visite d’étude à Paris les 26 et 27 novembre, consacrée à la politique de la nuit de la ville de Paris, au cours de laquelle il a rencontré des acteurs institutionnels et associatifs.

La délégation de l’Efus rassemblait des représentants des villes de Liège, Bruxelles (Belgique) et, pour une partie de la visite, Brest (France). Les représentants des villes de Liège et Bruxelles avaient sollicité l’Efus pour rencontrer les acteurs de la vie nocturne à Paris, dans le cadre de leur réflexion pour la mise en place et l’accompagnement d’un plan d’action global sur “les enjeux liés à la nuit”.

IMG_1361

Prévention des risques

La première réunion a eu lieu à la Mission métropolitaine de prévention des conduites à risques au sein de la Direction de l’Action sociale, de l’Enfance et de la Santé et a permis d’échanger sur la gestion des risques sanitaires liés aux pratiques festives en présentant le travail mené par Fêtez Clairs, dispositif de promotion de la santé en milieu festif.

Le travail mené par la ville de Paris vise à répondre aux problèmes liés à la consommation de produits (licites et illicites) de manière intégrée avec des principes d’action, de réduction des risques, de prévention et de sécurité. Le partenariat s’est construit depuis 2005 avec la Préfecture de Paris, les acteurs de la nuit, la police et les associations de prévention.

La délégation  également découvert le dispositif « chill out urbain » mis en œuvre depuis 2011 par l’association Le Kiosque. Il s’agit d’une zone de relaxation et de prévention installée le temps d’une soirée au sein de l’espace public dans un quartier festif parisien.

La délégation a ensuite rencontré les responsables de la politique de la nuit à la mairie de Paris. Cette démarche transversale est issue des « Etats généraux de la nuit » organisés en 2010. Il existe désormais à la mairie de Paris un Conseil de la Nuit qui coordonne toutes les mesures de prévention, médiation et réduction des risques telles que Fêtez Clairs, les chill out urbains, mais aussi Les Pierrots de la Nuit qui sensibilisent les clients des restaurants et boîtes aux nuisances sonores dans la rue.

Dialoguer avec les riverains

La délégation a ensuite été reçue par la Préfecture de police, qui a évoqué sa démarche d’équilibre entre vie nocturne, tourisme, liberté de commerce et régulation. La police a notamment insisté sur l’importance du dialogue entre riverains, élus et responsables d’établissements de nuit.

Un autre aspect important de la vie nocturne concerne les transports : comment permettre aux noctambules de rentrer chez eux en toute sécurité ? La délégation de l’Efus a ainsi rencontré l’association Wimoov, partenaire de Fêtez Clairs, qui sensibilise les fêtards aux dangers de l’alcool au volant de façon originale et conviviale.

IMG_1379

Festival Bar Bars

La délégation a ensuite assisté à l’inauguration du festival Bar Bars en présence de nombreuses personnalités politiques de la ville de Paris, la région Ile de France et l’Assemblée nationale, ainsi que d’acteurs économiques.

Tous les participants ont noté l’importance d’une vie nocturne de qualité et le rôle essentiel des établissements en tant que régulateurs dans un quartier.

A l’issue de la visite, les membres de la délégation de l’Efus ont échangé sur les enjeux et difficultés de la politique de la nuit. Liège a notamment relevé l’importance des pouvoirs administratifs du maire et des outils de régulation. Bruxelles a insisté sur la nécessité de mettre en place un plan cohérent et global qui s’appuie sur un diagnostic et une évaluation des coûts.

Bruxelles et Liège souhaitent désormais confronter leurs réflexions à l’analyse critique de leurs homologues européens.