Campagne mondiale « Ruban blanc » pour mobiliser les hommes contre les violences faites aux femmes

Also in... (English)

L’Efus soutient la campagne mondiale « Ruban blanc » de mobilisation des hommes, contre les violences faites aux femmes, qui se déroule chaque année du 25 novembre -date de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes- au 6 décembre, date de la Journée nationale du souvenir et de l’action contre la violence à l’égard des femmes, célébrée au Canada en mémoire des 14 femmes assassinées en 1989 à l’Ecole polytechnique de Montréal par un tueur qui proclamait vouloir « combattre le féminisme ».

Lancée en 1991, la campagne « Ruban blanc » est aujourd’hui le mouvement le plus important au monde d’hommes qui luttent contre les violences faites aux femmes, présent dans 57 pays.

La ville et la province de Liège, en Belgique, participent à cet événement avec la campagne « Soyez un homme… Portez le ruban blanc ». Depuis 2004, tous les départements de la ville sont engagés dans cette initiative. La ville a ainsi produit un prospectus et distribue aux hommes des broches en forme de ruban blanc. Ceux qui rejoignent le mouvement et portent le ruban s’engagent « en tant qu’homme, à ne jamais commettre, tolérer, ni rester silencieux face à tout acte de violence envers les femmes. » Ils s’engagent également à « ne jamais trouver d’excuses aux auteurs, ne jamais penser que ‘les femmes aiment ça’, et à convaincre les hommes violents d’arrêter d’user de cette violence. »

Si vous souhaitez associer votre ville à ce mouvement international, l’Efus se propose de vous mettre en contact avec la ville de Liège pour recueillir des informations complémentaires ou des conseils pratiques.

Quelques chiffres permettent de mesurer l’ampleur du fléau : dans la seule province de Liège, on a recensé entre 2008 et 2012 un total de 23 823 plaintes pour violences intra-familiales, ce qui équivaut à une moyenne de 16 par jour (source : La Meuse).

A l’échelle mondiale, selon l’ONU, 70% des femmes sont victimes de violence au cours de leur vie ; les femmes et les filles constituent près de 80% des victimes de la traite à des fins de prostitution, d’esclavage ou de travail forcé ; 130 millions de femmes actuellement en vie ont subi des mutilations génitales ; pour les seuls Etats-Unis, le coût de la violence intime est estimé à 5,8 milliards de dollars par an.

Note : la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes a été établie en 1999 par les Nations Unies en souvenir des sœurs Mirabal, trois militantes de la République dominicaine assassinées le 25 novembre 1960 sur ordre du dictateur Trujillo.


2013-11-28

1385647600

5622