Pratiques pour (re)créer des liens entre générations dans les quartiers : une publication du FBPSU

Aussi en... (English)

FBPSU-BD

 

 

 

 

Bruxelles, avril 2014 – Le Forum belge pour la prévention et la sécurité urbaine (FBPSU), en partenariat avec la Fondation Roi Baudouin, vient de faire paraître un rapport qui présente des pistes d’action concrètes pour renouer les liens entre jeunes et moins jeunes dans les quartiers marqués par les tensions intergénérationnelles et interculturelles. La publication présente aussi le regard de deux chercheurs, Christine Schaut et Pascal Debruyne, qui proposent une lecture sociologique des frictions entre générations dans les espaces publics.

La publication présente une trentaine de pratiques de terrain qui existent dans certains quartiers réputés « difficiles » en Belgique où subsistent des problèmes de cohabitation intergénérationnelle. Tant les aînés que les jeunes ont des difficultés à trouver leur place au sein de leur quartier et les tensions surviennent en raison de facteurs tels que les incivilités commises par les jeunes ou le manque de tolérance des riverains âgés à l’égard des jeunes. Ces tensions intergénérationnelles prennent souvent un caractère interculturel et à cette incompréhension peut se mêler des relents de racisme.

Les différentes démarches ont pour vocation de pallier ces difficultés et ont permis d’installer une nouvelle confiance entre les générations, ce qui a pour effet de réduire les frictions. A travers cette publication, la Fondation Roi Baudoin et le Forum belge visent à donner davantage de visibilité à des expériences locales ayant permis d’atténuer les tensions entre générations au sein d’un même quartier. Cette publication a aussi pour but de donner aux autorités publiques et aux acteurs de terrain l’opportunité de s’inspirer d’outils et de pratiques concrètes.

Par ailleurs ce repérage d’initiatives entend proposer des alternatives aux réponses répressives qui ne permettent pas de résoudre les causes profondes et dont les effets sont parfois peu durables. Les projets présentés témoignent notamment des bénéfices de la participation citoyenne dans la vie publique comme point de départ de l’apaisement des conflits vécus au quotidien. A travers les initiatives identifiées, les citoyens s’investissent dans la résolution de leurs problèmes et deviennent un élément clé de la solution, ce qui est un moyen pertinent et durable pour renforcer le “mieux vivre ensemble”.

cohabitationquartiers

La publication peut être commandée ou téléchargée
gratuitement sur le site du Forum belge.

 

Un clip vidéo présente trois des 30 expériences décrites dans la publication :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*