Les villes partenaires du projet MATCH SPORT forment les acteurs locaux à la prévention des violences discriminatoires

Also in... (English)

discri carréParis, France, avril 2021 – Les six villes partenaires du projet MATCH SPORT, les trois organisations expertes et l’Efus, qui mène le projet, ont organisé des formations sur la prévention des violences discriminatoires dans le sport amateur à l’attention des acteurs de terrain, des équipes municipales concernées et de leurs partenaires locaux, entre novembre 2020 et mars 2021.


Le fruit du kit de formation MATCH SPORT

Les villes partenaires du projet – Liège (BE), Lisbonne (PT), Loano (IT), Maranello (IT), Nea Propontida (GR) et Valence (FR) – ont pu élaborer et organiser ces sessions de sensibilisation des acteurs locaux en se fondant sur le kit de formation créé par les experts du projet et l’Efus. Le format a été adapté aux circonstances de la pandémie de Covid-19 et les sessions se sont déroulées en ligne.


Des formations adaptées au contexte de chaque ville-partenaire

Le projet avait défini quatre objectifs de formation :  

  • outiller les partenaires locaux qui sont les plus proches des victimes potentielles (clubs sportifs, associations de jeunesse et/ou de sport, écoles…) ;
  •  partager les connaissances et favoriser la coopération entre les acteurs locaux ; 
  • créer une relation de confiance durable entre tous les acteurs impliqués ; 
  • adapter la formation au contexte particulier de chaque collectivité. 

Ainsi, chaque ville-partenaire a choisi, à partir des objectifs du projet, les thématiques de travail qui l’intéressaient en priorité. Les experts les ont ensuite retravaillées à partir des besoins de chaque ville-partenaire, de ses ressources et du degré d’avancement de la politique locale de prévention des discriminations (lorsqu’elle existe). 

Au total, quatre formations en deux sessions ont été organisées (pour six villes-partenaires, sachant que Loano et Maranello d’une part et Liège et Valence d’autre part ont organisé leur formation conjointement). 


Une grande variété de sports représentés

Les villes-partenaires ont réuni des représentants d’une grande variété de disciplines sportives – sports d’équipe, de contact, de balle, nautiques, etc. – ce qui leur a permis de constater que les violences discriminatoires sont présentes dans tous les sports et ne sont pas liées à la nature de la discipline mais bien plutôt aux systèmes de pensée et aux valeurs des participants et de leur entourage.

À la suite de ces sessions, les partenaires locaux des six municipalités se sont déclarés intéressés à poursuivre leurs échanges et à travailler conjointement pour prévenir les violences discriminatoires. Même s’il existe de fortes différences entre les six municipalités partenaires, dont certaines ont déjà des programmes de prévention liés au sport, toutes ont souligné l’importance de sensibiliser les parents et de mieux former les coaches, dont la mission va au-delà de l’enseignement technique d’un sport et doit aussi comprendre une éducation aux valeurs du sport telles que la tolérance et le fair play. 


> Un résumé de ces sessions de formation et le feedback des partenaires seront inclus dans la brochure finale du projet MATCH SPORT, à paraître au second semestre 2021
> En savoir sur le projet MATCH SPORT
> La plateforme Efus Network comprend une section sur la prévention des violences discriminatoires, que vous pouvez suivre ici

2021-04-21

1619000437

21544