Le nouveau Comité consultatif de SHINE veillera à ce que le projet reflète la diversité européenne et capitalise sur le savoir existant

Also in... (English)

CaptureMars 2021 – Le projet européen SHINE sur la réduction et la prévention du harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne, mené par le Centre lituanien de prévention de la criminalité et dans lequel l’Efus est partenaire, a établi en février un Comité consultatif qui veillera à ce que le projet reflète la diversité européenne et capitalise sur le savoir existant et les pratiques prometteuses.


Les cinq membres de cette instance consultative représentent divers pays/régions et domaines d’expertise, tels que le soutien aux victimes, la recherche scientifique, la sensibilisation, et les connaissances en matière de gouvernance de la vie nocturne et de fonctionnement des établissements de nuit. Ils apporteront également au projet leurs connaissances des pratiques locales, nationales et européennes en matière de sensibilisation et de prévention du harcèlement sexuel dans les établissements de nuit de l’un ou plusieurs États Membres, et sur le rôle des acteurs tels que les médiateurs, la police municipale, les propriétaires et employés d’établissements de nuit et autres acteurs responsables de la mise en œuvre des politiques locales de sécurité.


Une riche gamme d’expertise

Le Comité consultatif réunit cinq membres (organisations ou individus) :  

  • L’organisation non-gouvernementale Victim Support Europe, qui a pour objectif de « renforcer les droits et les services aux victimes en Europe et au-delà », représentée par son directeur exécutif Levent Altan et la directrice adjointe Aleksandra Ivankovic. Elle apportera ses connaissances approfondies en matière de soutien aux victimes.
  • Rosella Selmini, Professeure associée à la Faculté de Droit de l’Université de Bologne, apportera son expertise sur les facteurs qui influencent le sentiment d’insécurité réel et perçu dans les lieux de vie nocturne.
  • Mathilde Neuville, co-fondatrice et directrice de l’association française Consentis, qui « promeut une culture du consentement et lutte contre les violences sexuelles dans les lieux festifs », apportera des pratiques et des connaissances sur la sensibilisation et la prévention du harcèlement de genre dans les établissements de nuit.
  • Eva Schaab, du département Égalité des Chances de la municipalité allemande de Mannheim, qui travaille notamment sur la prévention de la violence contre les femmes dans l’espace privé et l’espace public, partagera l’approche de sa municipalité et son expertise en matière de pratiques locales concrètes.
  • Denis Talledec, directeur du collectif Cultures Bar-Bars, partenaire de longue date de l’Efus qui réunit plus de 500 établissements de nuit en France, apportera son expérience sur le rôle des établissements de nuit dans la sécurité de la vie nocturne et comment les employés des bars et clubs jouent un rôle important dans la prévention et la réduction du harcèlement sexuel la nuit.

Des réunions mensuelles

Le Comité consultatif de SHINE a tenu sa première réunion début mars et se réunira une fois par mois pour discuter des progrès du projet lors des prochaines étapes :

  1. Fin de la phase de recherche et finalisation des rapports nationaux sur le harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne en Lituanie et Slovénie (définition, manifestations, perception par la société, degré de sensibilisation, actions de prévention et/ou de réduction, etc.) 
  2. Élaboration des systèmes d’assurance qualité (compétences et procédures pour prévenir et réduire le harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne). 
  3.  Élaboration du « Modèle conceptualisé de lutte contre le harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne ». La recherche montre qu’il ne peut pas s’agir d’un modèle « taille unique » parce que les contextes nationaux et locaux varient selon les États Membres. Il devra donc être adapté aux besoins et spécificités locaux.
  4.  Élaboration de sessions de formations fondées sur ce Modèle pour les acteurs de cinq villes européennes qui ne font pas partie du consortium du projet, sur comment prévenir et réduire le harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne.
  5.  Création et mise en place d’une campagne de sensibilisation et de dissémination en Europe.  

Une collaboration mutuellement bénéfique

La participation au Comité consultatif est volontaire et permet aux membres de contribuer à élaborer un modèle efficace de prévention et de réduction du harcèlement sexuel dans les lieux de vie nocturne. Les membres ont aussi l’opportunité de disséminer des articles ou autres publications et de participer à l’événement final du projet, qui est prévu à Vilnius (LT).

L’Efus prépare actuellement un article sur les résultats et recommandations des rapports nationaux (Lituanie et Slovénie) qui doit être publié au printemps (2021) et comprendra des contributions des membres du Comité consultatif.


> Plus d’informations sur SHINE

2021-03-17

1615981535

21299