Lutte contre la discrimination dans le sport amateur : quatrième réunion de coordination du projet MATCH SPORT

Also in... (English)

Paris, France, juillet 2020 – À un moment où les collectivités européennes sont confrontées aux conséquences de la crise du Covid sur la cohésion sociale, les partenaires du projet européen MATCH SPORT (« Rendre le sport amateur plus tolérant en éliminant le racisme et la discrimination ») ont échangé sur le rôle du sport amateur pour renforcer celle-ci lors de leur quatrième réunion de coordination, qui a eu lieu en ligne les 2 et 3 juillet. La réunion était principalement consacrée aux projets pilotes locaux et à la campagne de communication qui sera lancée en septembre à l’occasion de la Semaine européenne du sport.


Les conséquences de la crise sanitaire sur la cohésion sociale et le sport amateur

Les partenaires ont évoqué les conséquences sur la cohésion sociale de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19. Il existe un risque que les municipalités européennes, touchées de plein fouet par l’impact économique et social de la crise sanitaire, réduisent leurs efforts pour renforcer la cohésion sociale précisément au moment où il conviendrait au contraire de la renforcer. De plus, bien qu’il soit largement considéré comme un outil particulièrement efficace pour promouvoir des valeurs d’égalité, de justice et de fair play, le sport amateur pourrait perdre en partie le soutien des collectivités en raison des inévitables restrictions budgétaires de la période post-Covid. Les partenaires ont ainsi appelé l’Union européenne et les États membres à continuer à soutenir les initiatives locales qui renforcent la cohésion sociale, à un moment où la solidarité est plus que jamais nécessaire.  


Des projets pilotes en partenariat entre les mairies et les associations et clubs

Alors que la réunion était originellement prévue à Lisbonne (PT), ville qui sera capitale européenne du sport en 2021, les participants ont été accueillis en visioconférence par le directeur du département du sport de cette municipalité, João Pedro Monteiro. Ensuite, les six villes partenaires du projet – Liège (BE), Lisbonne (PT), Loano (IT), Maranello (IT), Nea Propontida (GR), et Valence (FR) – ont présenté leur projets d’activités pilotes sur la prévention de la violence discriminatoire, qui doivent intégrer les principes et valeurs du projet MATCH SPORT. 

Ainsi, elles doivent reposer sur un fort partenariat entre la municipalité et les associations et clubs sportifs amateurs ; elles doivent mettre en avant le rôle des parents dans la transmission de valeurs positives aux jeunes sportifs, et elles doivent renforcer le rôle du sport amateur dans la lutte contre le racisme, la discrimination et les stéréotypes. Bien évidemment, ces activités devront tenir compte des restrictions liées au Covid-19, et certaines ont déjà été réaménagées dans ce sens. 


Des formations pour répondre à la violence discriminatoire et rallier les parents

Dans le cadre du projet, trois modules d’une demi-journée de formation ont été élaborés par les experts et auront lieu en ligne. Les six villes partenaires pourront chacune choisir un module parmi les trois proposés : 

  • Comment gérer les incidents violents dans le sport amateur entre joueurs et spectateurs ?
  • Comment sensibiliser les parents et les volontaires et les former pour qu’ils adoptent les bons comportements dans les événements de sport amateur ?
  • Réduire la violence en changeant les règles et en travaillant avec les arbitres 

La prévention de la violence discriminatoire envers les filles et les femmes est un objectif clé du projet et sera un élément transversal dans les trois modules de formation.


Une campagne de communication sur les réseaux sociaux

Les représentants de l’Efus, Isabella Morgott, chargée de communication, et Martí Navarro Regàs, chargé de mission, ont ensuite présenté la campagne de communication préparée par l’Efus et qui sera diffusée sur les réseaux sociaux pendant la Semaine européenne du sport, la troisième semaine de septembre. 

Elle comprendra 15 affiches et aura pour objectif la sensibilisation aux questions de discrimination et de violence dans le sport, ainsi que la valorisation des actions menées dans le cadre du projet. La campagne s’adressera principalement aux acteurs de terrain – professionnels du sport, clubs amateurs, associations anti-discrimination – mais aussi au grand public et aux autorités locales. La campagne visera à lutter contre toutes les formes de discrimination dans toutes les disciplines sportives en s’appuyant sur des thèmes clés définis par les partenaires du projet : les valeurs relayées par le sport, les stéréotypes, la violence, le sport comme force unificatrice, et le rôle des parents.


Prochaines étapes

Le projet entre à présent dans la phase de finalisation, qui sera notamment consacrée à la mise en oeuvre des projets pilotes, aux formations locales et à la préparation de la brochure finale. La dissémination de la campagne de communication, débutée en septembre, se poursuivra jusqu’à la fin de l’année. 

En savoir plus sur le projet MATCH SPORT

2020-07-27

1595839743

20028