Comment utiliser pleinement le potentiel des réseaux sociaux pour promouvoir une campagne de discours alternatifs : troisième webinaire LOUD

Also in... (English)

loud webinarParis, France, juin 2020 Le projet LOUD (Jeunes leaders locaux pour l’inclusion) a organisé le 20 mai un troisième webinaire sur le thème « comment utiliser pleinement le potentiel des réseaux sociaux pour promouvoir une campagne de discours alternatifs », qui était animé par Kelsey Bjornsgaard, consultante senior à l’Institute for Strategic Dialogue (ISD), un think tank basé à Londres spécialisé dans la prévention de l’extrémisme.


> Comment rendre une campagne effective ?

 

Kelsey Bjornsgaard a souligné que les réseaux sociaux sont d’excellents outils de communication avec le public jeune, qui constitue le coeur de cible des campagnes de discours alternatifs. Elle a rappelé que toute campagne de communication, quelles que soient les caractéristiques du public-cible, repose sur les points suivants :

  • une compréhension claire et nuancée de vos enjeux fondée sur des données probantes
  • une connaissance approfondie de votre public-cible
  • une vision claire de l’écosystème dans lequel se situent vos enjeux
  • un but et des objectifs clairs
  • un message clair et un messager crédible.

D’autres aspects sont également importants :

  • des contenus/livrables pertinents et attractifs
  • une marque originale et distincte avec laquelle le public peut s’identifier et qui inspire confiance
  • une stratégie globale de promotion.

> Donner à votre campagne une marque et une identité originales

L’un des aspects les plus importants de toute campagne, qu’elle soit en ligne ou hors ligne, est sa marque, c’est-à-dire les différentes façons dont on peut donner une personnalité, une voix et d’autres attributs à la campagne pour la rendre originale et attractive. Comment ? Il existe une série d’outils bien établis : un nom ou slogan (par exemple « Black Lives Matter » ou « Yes We Can »), qui se traduit par un hashtag (par exemple #BlackLivesMatter), le design graphique (typographie, couleur, style graphique), l’histoire qu’elle raconte, sa personnalité (dynamique, dramatique, insouciante… ?) et sa voix (comment le message clé est-il donné, sur quel ton ?). Une fois que tout ceci est décidé et créé, il est important de maintenir la cohérence dans tous les aspects de la campagne, non seulement pour que le public puisse la reconnaître et s’y identifier mais aussi pour garantir que votre équipe parlera d’une seule voix.


> Le pouvoir des réseaux sociaux

 

Les réseaux sociaux peuvent renforcer considérablement l’impact d’une campagne et ils offrent des avantages spécifiques par rapport aux médias traditionnels :
· leur public est très nombreux mais aussi ciblé (les réseaux sociaux touchent beaucoup de gens et donnent toute sorte d’informations utiles sur le public ciblé telles que l’âge, le lieu de résidence, les caractéristiques socio-économiques, etc.)

  • on peut utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir et montrer les activités conduites hors ligne
  • ils permettent de constituer un réseau et d’entrer en contact avec des alliés potentiels
  • ils servent d’archives pour toutes les activités conduites pendant votre projet.

Les réseaux sociaux ont également un avantage clé par rapport aux sites web traditionnels en ce qu’ils permettent aux promoteurs d’une campagne de se rendre sur l’espace de leur public (par exemple leur comptes Twitter ou Instagram), plutôt que d’avoir à attirer le public sur leur propre espace (le site web des promoteurs de la campagne). « Sur les réseaux sociaux, votre public est sur une plateforme où il est déjà segmenté en divers groupes. De plus, le public recherche activement des contenus, ce qui est très important ».


> Quelques conseils clés pour réussir sur les réseaux sociaux

 

Le webinaire LOUD a donné aux autorités locales une série de recommandations pratiques sur la meilleure façon d’utiliser les réseaux sociaux :

  • Choisissez la bonne plateforme en fonction de votre public et de vos contenus. Faites un peu de recherche (vous pouvez aussi utiliser des enquêtes existantes) pour savoir quelles sont les plateformes les plus utilisées par votre public.
  • N’en faites pas trop ! Soyez conscients que chaque plateforme a des types de contenus et un style distincts. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser toutes les plateformes disponibles. « Il vaut mieux être présent sur moins de réseaux sociaux et le faire bien plutôt que de faire les choses moins bien sur toutes les plateformes », explique Kelsey Bjornsgaard.
  • Postez au bon moment et pas trop souvent ! Cela signifie poster quand votre public est en ligne : là encore, faites un peu de recherche et testez vos posts pour voir comment les gens y répondent.
  • Utilisez toute la plateforme et pas seulement votre page.
  • Soyez réactifs. Par exemple sur Facebook, « faites en sorte d’obtenir le badge ‘quick responder’ et vérifiez tous les jours, matin et soir ».
  • Renouvelez vos posts fréquemment, mais veillez à la cohérence.
  • Soyez communicatifs ! Les réseaux sociaux ne sont pas des sites web et ne sont pas destinés à être statiques, au contraire. De même, ne soyez pas trop formels dans votre style de communication et votre langage.

> Voir le webinaire (enregistré)
> Plus d’information sur le projet LOUD
> Site web de l’Institute for Strategic Dialogue

2020-06-25

1593073489

19830