MATCH-SPORT : un nouveau projet européen pour prévenir localement les violences dans le sport amateur

Also in... (English)

Paris, France, janvier 2019 Les violences et l’intolérance (racisme, sexisme…) sont régulièrement condamnées dans le monde du sport professionnel, mais elles existent aussi dans le sport amateur et les autorités locales peuvent, avec leurs partenaires locaux, agir pour les prévenir. Donner des moyens aux collectivités européennes pour oeuvrer dans ce sens est l’objectif du nouveau projet européen sur le sport, mené par l’Efus, qui a démarré ce mois de janvier et durera deux ans (jusqu’en décembre 2020).


> Une approche intégrée et multi-sectorielle

Les principaux objectifs du projet sont de développer ou renforcer des programmes pour contrer et prévenir la violence dans le sport amateur ; d’aider les autorités locales à mieux connaître les stratégies pour les prévenir ; de donner aux partenaires locaux les outils adéquats pour y répondre avec une approche intégrée et multisectorielle, et d’examiner dans quelle mesure la discrimination de genre génère des incidents violents dans le sport amateur et si cela a un impact sur le volontariat.

Le projet permettra de réaliser un état des lieux en la matière dans plusieurs pays européens, de recenser les bonnes pratiques locales, de créer des programmes de formation pour les autorités locales, les organisations sportives et les volontaires, et de mettre en oeuvre des projets pilotes dans les collectivités partenaires.

Les résultats du projet, qui réunit six collectivités et trois institutions de six pays européens, seront présentés lors d’un festival organisé pendant la Semaine européenne du Sport, en 2020.


> Une expérience de plus de 25 ans

L’Efus travaille depuis quelque 25 ans sur la prévention locale de la violence dans le sport, sous toutes ses formes. Ces dernières années, il a notamment créé dans le cadre du projet Sport+ le premier Prix européen pour l’intégration sociale par le sport et publié dans ce cadre un recueil de pratiques prometteuses en Europe (Pratiques européennes pour l’intégration sociale par le sport, disponible en ligne ici). Cette idée d’un prix a ensuite été reprise par l’Union européenne, qui a créé le prix #BeInclusive récompensant « les organisations qui utilisent le pouvoir du sport pour améliorer l’inclusion sociale des groupes désavantagés. »

Auparavant, l’Efus avait mené de 2010 à 2012 le projet GOAL sur la prévention de la violence dans le sport (dont la publication est disponible ici)


>>> Plus d’information sur le projet MATCH-SPORT