L’Efus en 2019 : consolidation d’une expertise reconnue, élargissement des thématiques, recrudescence de la coopération internationale

Also in... (English)

Paris, France, janvier 2019 – Une expertise de plus en plus largement reconnue en matière de sécurité urbaine, un approfondissement et un élargissement des thématiques de travail, une coopération renforcée avec ses partenaires européens et davantage de partenariats au-delà de l’Europe, ainsi que de nouveaux projets européens. C’est avec son expérience solide et sa volonté d’innovation que le  Forum aborde la nouvelle année.


> Une expertise toujours plus reconnue…

L’expertise de l’Efus sur toutes les grandes thématiques de la sécurité urbaine, qui s’appuie sur une expérience de plus de 30 ans, est toujours plus reconnue parmi les autorités locales et régionales européennes mais aussi tous les partenaires avec lesquels il travaille régulièrement, notamment les institutions nationales et européennes, universités, instituts de recherche et organisations non gouvernementales.  

Cette expertise se traduit par la conception et la mise en oeuvre d’actions pilotes dans les collectivités membres, le repérage et le partage de pratiques prometteuses et le développement de nouveaux outils d’étude, d’analyse et d’évaluation. Elle a donné lieu au développement d’une offre complète de formation à destination des élus locaux mais aussi des professionnels du secteur et des étudiants.

Par ailleurs, elle s’exprime dans le Manifeste « Sécurité, Démocratie et Villes » , adopté en 2017 à l’issue de la dernière conférence internationale de l’Efus (Barcelone), qui constitue le socle sur lequel l’Efus et ses membres appuient  leurs politiques liées à la sécurité urbaine.


et diversifiée

Notre expertise est également constamment enrichie et diversifiée à mesure que les évolutions sociétales, technologiques et politiques font émerger de nouvelles problématiques de sécurité urbaine et de nouvelles réponses.

En ce qui concerne la radicalisation, l’Efus avait déjà élargi son champ de travail pour englober également les questions de polarisation et de résilience, notamment chez les jeunes, et de protection des espaces publics contre la menace terroriste. Il a démarré cette année quatre nouveaux projets européens sur ces thèmes (voir plus bas) et il offre son appui et accompagnement aux autorités locales en matière de stratégies de prévention.

Concernant l’usage des nouvelles technologies pour la sécurité, l’Efus a achevé fin 2018 le projet Medi@4sec (mené par l’Université de Warwick), dont il était partenaire. Afin de poursuivre ces travaux, il a créé un nouveau groupe de travail, « Technologie & Innovation », ouvert à tous les membres intéressés.

Par ailleurs, le travail s’est également poursuivi sur la réduction des risques en matière de drogues, sur laquelle l’Efus travaille pratiquement depuis sa création. Notamment, le comité exécutif a publié une résolution où il soutient l’établissement de salles de consommation à moindre risque (SCMR) qui doivent, dit-il, être accompagnées d’un soutien aux autorités locales concernées et aux résidents des quartiers où elles sont implantées.

Enfin, citons également le thème de la coopération transfrontalière en matière de sûreté. L’Efus est partenaire du projet ALARM sur la coopération France-Belgique en la matière, où il est notamment chargé de mobiliser les élus locaux des deux côtés de la frontière.


> Coopération accrue en Europe et à l’international

Européen par nature, le Forum développe constamment ses relations avec les institutions de l’UE et assoit chaque année davantage sa qualité d’interlocuteur reconnu représentant les autorités locales européennes sur les questions de sécurité urbaine.

À ce titre, on peut notamment signaler pour l’année 2018 le fait que l’Efus a été invité à l’Évènement recherche en sécurité (Security Research Event, SRE) de la Commission européenne, qui a réuni environ 800 personnes à Bruxelles en mars 2018 pour réfléchir à  l’impact des activités de recherche financées par l’UE en matière de sécurité.

Une autre conférence importante de l’UE à laquelle l’Efus a participé était celle des maires sur le thème de la sécurisation des espaces publics contre le terrorisme. L’Efus était représenté par Willy Demeyer, président de l’association et maire de Liège, ainsi que par les maires ou délégués des villes de Barcelone, Berlin, Liège, Lille, Lyon, Malaga, Malmö, Marseille et Nice.  

Par ailleurs, l’Efus a participé à de nombreuses conférences internationales organisées sur ses autres thématiques de travail ou par d’autres partenaires que l’UE. On peut à ce titre signaler notamment celles auxquelles il a participé sur le thème des violences discriminatoires organisées respectivement par l’Agence des droits fondamentaux de l’UE (Fundamental Rights Agency, FRA), l’association portugaise d’aide aux victimes APAV et l’Unesco.

L’Efus a également été choisi, avec la ville de Nice (France), pour coordonner le nouveau partenariat de l’Agenda urbain de l’Union européenne dédié à la sécurité urbaine. Cette nouvelle thématique de l’Agenda urbain permettra de mieux faire entendre la voix des collectivités territoriales et de contribuer à l’évolution des politiques européennes en la matière.


> Six nouveaux projets européens

L’Efus a démarré six nouveaux projets européens entre la fin 2018 et le début 2019. Il pilote trois projets – BRIDGE (polarisation et radicalisation), LOUD (création de discours alternatifs aux messages extrémistes) et MASTER (prévention des violences notamment discriminatoires dans le sport amateur) – et est partenaire de trois autres – PROTECT (technologies contre terrorisme), Cutting Crime Impact (CCI, réduire l’impact de la criminalité sur les communautés locales) et PACTESUR (protection des espaces publics contre la menace terroriste).