PREPARE – L’Efus prépare la mise en oeuvre des projets locaux de prévention de la radicalisation à la sortie de prison et en probation

Also in... (English)

Málaga, Espagne, novembre 2018 Vingt-cinq représentants d’autorités locales et régionales et d’organisations de la société civile se sont rassemblés à Málaga (ES) les 29-30 novembre pour leurs troisième réunion de coordination et séminaire européen du projet PREPARE, piloté par l’Efus, sur la prévention de la radicalisation à la sortie de prison et en probation. La réunion était consacrée à l’élaboration et la mise en oeuvre d’approches locales innovantes pour prévenir la radicalisation en prison et en probation et pour le suivi et la réintégration sociale d’individus ayant purgé une peine de prison pour terrorisme.


> Réunion de projet et séminaire à Málaga

Le consortium du projet, qui réunit neuf autorités locales et cinq organisations non gouvernementales expertes dans les domaines de la déradicalisation et du désengagement, s’est réuni pour examiner l’état d’avancement des projets pilotes locaux qui seront menés par toutes les villes et régions partenaires du projet. PREPARE permet à des techniciens locaux de la sécurité de travailler conjointement avec des experts de la société civile. Par groupes de deux, ils élaborent des projets pilotes sur mesure qui prennent en compte les expériences et enseignements de programmes de désengagement et de déradicalisation menés à travers l’Europe.

La réunion était aussi consacrée à une discussion sur divers articles de recherche sur les différentes approches nationales de prévention de la radicalisation en prison et en probation rédigés par les experts du projet PREPARE et qui seront publiés très prochainement en tant que résultats individuels de ce projet. Ces experts ont notamment recherché des exemples de pratiques prometteuses fondées sur des partenariats pluridisciplinaires et qui s’attachent à établir des ponts entre la Justice et les communautés locales, dans le but de commencer à travailler sur la réintégration des détenus avant qu’ils ne soient libérés et de poursuivre celle-ci de façon cohérente après leur sortie de prison.

La ville de Málaga, partenaire du projet PREPARE et hôte de cette rencontre, est un bon exemple. L’administration municipale, sous la direction du service social, a une stratégie bien établie pour prévenir la délinquance juvénile et réintégrer les jeunes délinquants. L’administration travaille avec un certain nombre de dispositifs locaux et d’organisations, dans une région où la société civile est très active.

> Visite de deux dispositifs locaux

Dans le cadre du séminaire, les participants ont visité deux dispositifs. L’association Arrabal, qui mène divers projets adressés aux détenus pour leur offrir un mentorat individualisé et des formations destinées à leurs donner les compétences qui leur permettront de réintégrer le marché du travail et leur communauté locale. Le Proyecto Hogar (« projet foyer ») est un dispositif mis en place dans le quartier de Palma Palmilla, où le niveau de chômage est important et qui accueille de nombreux nouveaux arrivants, en particulier du Maroc et d’Afrique sub-saharienne.

Ces deux groupes de population étant en risque de délinquance, d’incarcération et de radicalisation, le projet s’appuie sur une méthodologie participative originale pour renforcer la participation et la cohésion sociales.

La réunion était soutenue par CIFAL Málaga, le centre de formation de l’ONU pour les autorités et les dirigeants (UN’s International Training Centre for Authorities and Leaders). Son directeur, Julio Andrade, a introduit la session d’ouverture et souligné l’importance de former les techniciens locaux au contre-terrorisme et au désengagement, comme cela est prévu dans une bonne partie des projets locaux PREPARE.

> Présence au sein des réseaux européens et participation à des conférences

Alors que la question de la prévention en prison, en probation et à la sortie de prison est une priorité dans les programmes de contre-terrorisme de l’UE, PREPARE a généré beaucoup d’intérêt au sein des réseaux européens.

Ainsi, le Radicalisation Awareness Network (RAN) a invité l’Efus à leur conférence de haut niveau sur les returnees mineurs et les prisonniers libérés, le 11 octobre à Luxembourg. De plus, une session avec trois des partenaires du projet (ville de Rotterdam, Généralité de Catalogne et Fryshuset/Exit Suède) a eu lieu dans le cadre de l’événement « Policy and Practice » (politiques et pratiques) du RAN, le 6 novembre à Vienne (AT), au cours duquel les experts ont notamment discuté de comment poursuivre après la libération de prison les programmes de déradicalisation et de désengagement entamés en prison.

Enfin, un atelier sur la participation des communautés locales au travail de désengagement en prison et à la libération a été organisé par l’Efus en coopération avec RAN et l’ONG allemande Violence Prevention Network, l’un des partenaires de PREPARE, lors de la conférence internationale PVE à Francfort (DE), le 9 novembre.

> Appel à candidatures pour un évaluateur externe

L’Efus est à la recherche d’un évaluateur externe pour le projet PREPARE. Consultez l’appel à candidatures ici.