Projet ALARM France-Wallonie-Vlaanderen : « POUR UNE SÉCURITÉ SANS FRONTIÈRE »

Also in... (English)

Contexte

Le projet ALARM a pour objectif de développer une coopération transfrontalière opérationnelle entre les acteurs de la sécurité civile et de la frontière franco-belge. Cette coopération concerne un large éventail de risques transfrontaliers tels que les risques courants (incendie, accident de la route …), technologiques, industriels et naturels (inondations, mouvements de terrain …) ou encore ceux d’origine humaine (perturbation des réseaux de service, flux et mobilité).

Les conséquences d’une catastrophe naturelle ou d’un accident technologique ou industriel ne s’arrêtent pas aux frontières d’un pays. Un bassin de vie et de risques communs ne doit pas connaître d’obstacle à la réalisation des missions des services de secours en situation d’urgence.

Avec 620 km de frontière commune, la France et la Belgique sont particulièrement concernées. La zone frontalière est marquée par une forte concentration d’industries, la présence de deux centrales nucléaires (Gravelines et Chooz), la similitude des risques naturels (inondations, glissements de terrain, cavités souterraines), la présence de grands axes de communication, une urbanisation transfrontalière importante et une forte densité de population (324 habitants au km2).

Objectifs

Face aux risques partagés, les réglementations et les modes opératoires et même la langue diffèrent d’un État et d’une région à l’autre. Comment mieux communiquer pour mieux anticiper les risques et intervenir de manière concertée et efficace, notamment en situation d’urgence ? C’est à ces questions que cherche à répondre le projet ALARM autour de 3 axes :

1/ Partager l’analyse des risques existants
– création d’une plate-forme d’échange d’informations commune afin de développer une coopération opérationnelle « au quotidien » entre les sapeurs-pompiers français et belges
– mise en place d’une cartographie des risques transfrontaliers.

2/ Apprendre à collaborer au quotidien pour mieux réagir en situation d’urgence
– élaboration d’un schéma transfrontalier d’analyse et de couverture des risques (STACR) qui permettra aux sapeurs-pompiers français et belges d’intervenir ensemble en situation d’urgence.
– Organisation d’exercices et d’entraînements de grande ampleur.

3/ Promouvoir une culture citoyenne de la sécurité civile.
Organisation de formations et d’actions de sensibilisation à destination des services de secours et des élus pour développer une culture commune d’assistance transfrontalière

Activités et rôle de l’Efus

Le projet ALARM établira un schéma stratégique d’analyse et d’intervention ne se limitant
pas aux catastrophes et accidents majeurs mais prenant en compte tous les accidents naturels, industriels et d’origine anthropique pouvant survenir en zone frontalière.

Au sein du projet ALARM, le rôle de l’Efus est de sensibiliser les maires et les bourgmestres à l’importance de concevoir un plan communal de sauvegarde, appelé plan d’urgence et d’intervention communal en Belgique, et de le mettre régulièrement à jour.
Dans cette optique, l’Efus fait également connaître aux élus leur responsabilité civile et pénale dans le cas où une crise se déclencherait et que la commune n’aurait pas mis en oeuvre de plan communal de sauvegarde.

A partir de la fin 2018, l’Efus, en partenariat avec la Métropole Européenne de Lille (MEL) et les autres membres du module de travail dédié à la sensibilisation des autorités locales, organisera des séminaires d’accompagnement aux communes qui souhaitent mettre en place un Plan local de sauvegarde. Ces séminaires vont permettre aux villes engagées dans la réflexion d’échanger avec des villes ayant déjà mis en oeuvre un Plan local de sauvegarde.

Partenaires

Le projet rassemble 26 partenaires français, wallons et flamands de part et d’autres de la frontière : institutions, services techniques, opérationnels et scientifiques, responsables et experts de la mise en oeuvre des politiques de sécurité civile. Le service départemental d’incendie et de secours du Nord (SDIS 59) est le chef de file du projet.

partenaires ALARM

Durée

Janvier 2017- Mars 2020

Contacts

Martí Navarro Regàs, chargé de mission – navarroregas@efus.eu
Yves Van de Volet, expert associé du Forum


Flag_of_Europe.svgLe projet s’inscrit dans le cadre du programme de coopération territoriale européenne Interreg V France-Wallonie-Vlaanderen. ALARM  est financé à 50% par le Fonds européen de développement régional (FEDER) de l’Union Européenne (2017-2020).