Projet MEDI@4SEC, l’atelier : « Le futur des données : le cas de la sécurité urbaine » se tiendra à Paris le 7 décembre

Also in... (English)

media4sec Paris

Paris, France, novembre 2018 – Le projet Medi@4sec sur le rôle et l’impact des réseaux sociaux sur la sécurité, dans lequel l’Efus est partenaire, s’achève en fin d’année après deux ans et demi de travaux. A cette occasion, l’Efus organise un événement sur le thème « Le futur des données : le cas de la sécurité urbaine », le 7 décembre près de Paris (Montreuil). Cet événement sera l’occasion de clôturer les activités du projet Medi@4sec et de lancer le nouveau groupe de travail « Innovation et Sécurité » qui permettra de poursuivre les travaux entamés et d’élargir le champ de réflexion.

————-

> « Le futur des données : le cas de la sécurité urbaine »

L’événement organisé à Paris comprendra une présentation générale du projet, de ses résultats, pratiques et recommandations, des « zooms » sur des thèmes spécifiques abordés dans le projet, ainsi qu’un atelier sur les besoins des acteurs locaux de la sécurité et la manière dont les réseaux sociaux peuvent y répondre.  

Cet atelier se penchera sur la façon dont les autorités locales peuvent exploiter les nombreuses données liées aux médias sociaux, à l’ère des villes intelligentes et hyper connectées. Les autorités locales pourront ainsi renforcer leurs politiques de sécurité et de la prévention de la criminalité et mieux évaluer les risques que ces plateformes et leur hyper connectivité peuvent représenter pour la sécurité urbaine.

> Enrichir la réflexion sur le rôle des villes dans l’usage des réseaux sociaux à des fins de sécurité publique

Le projet Medi@4Sec a organisé les deux précédents événements locaux de dissémination, à Riga (Lettonie) et Bologne (Italie). Ces événements visent tant à partager les conclusions et les recommandations du projet qu’à enrichir la réflexion sur le rôle des villes dans l’usage des réseaux sociaux à des fins de sécurité publique.

L’événement de Riga était dédié aux nouvelles menaces et aux nouveaux crimes dont les media sociaux sont des vecteurs, en particulier le trolling. Ce terme a une acception large et englobe à la fois le harcèlement, le sextortion (chantage exercé en diffusant des images sexuelles de la victime), le revenge porn (porno de revanche), le cyberstalking (harcèlement), le « name and shame » (donner publiquement les noms de personnes que l’on souhaite dénoncer pour telle ou telle raison), etc. Cette violence et la criminalité en ligne ont aussi des effets dans le monde réel, hors ligne, tels que les comportements antisociaux, la polarisation, les crimes de haine, et les suicides, en particulier de jeunes gens. Face à cela, les acteurs de la sécurité ont un rôle clé de prévention et de sensibilisation à jouer, que ce soit à l’échelle nationale, internationale ou locale.

L’événement de Bologne était, quant à lui, consacré à la communication entre les forces de police et la population et la manière dont celle-ci s’est renforcée et a évolué avec l’émergence des réseaux sociaux. Il a été l’occasion de présenter plusieurs expériences locales de villes italiennes (Milan, Trieste, Riccione) qui ont développé des méthodes innovantes pour récupérer des vélos volés, construire un narratif autour des enjeux de sécurité de la ville. Cet événement a réuni quelques 80 personnes issues de collectivités locales italiennes, de force de police, du monde universitaire, de la presse.


L’événement final Medi@4sec, le 7 décembre près de Paris (Montreuil), se déroulera en français et en anglais. Il est ouvert à tous : membres de l’Efus, collectivités locales, institutions, associations, secteur privé, universités. Inscrivez vous via ce lien. Pour plus d’information, vous pouvez contacter Pilar De La Torre : delatorre@efus.eu et/ou Myassa Djebara : djebara@efus.eu