Drogue : la ville de La Haye présente son approche innovante aux partenaires du projet Solidify

Also in... (English)

article solidify

La Haye, Pays-Bas, octobre 2018  – Quelles sont les spécificités de la politique néerlandaise en matière de drogue ? Quels services la Ville de La Haye propose-t-elle aux utilisateurs de drogue pour réduire les risques liés au trafic et à la consommation de drogues illicites ? Quel impact la politique de tolérance de l’usage récréatif de drogues douces telles le cannabis a-t-elle sur la sécurité urbaine ? Telles étaient quelques-unes des questions abordées lors de la visite d’étude des partenaires du projet européen Solidify, mené par l’Efus, à La Haye, les 18-19 octobre.

————-

Vingt-cinq représentants du consortium du projet ont participé à deux jours d’échanges intensifs : présentations sur la politique « drogue » des Pays-Bas et les salles de consommation à moindre risque, visite de deux refuges pour consommateurs de drogue et d’un coffee shop, et conférence-débat sur la coopération entre la police municipale et les services municipaux de réduction des risques.

La Haye développe depuis les années 1990 une approche pragmatique en matière de drogue fondée sur les principes de la réduction des risques et de l’efficacité. La municipalité, qui fait la distinction entre drogues douces et dures et tolère l’usage récréatif des premières, a pour objectif de responsabiliser les usagers, de diminuer les nuisances publiques et de concentrer les efforts de la police sur la lutte contre le trafic et le crime organisé.

> Une stratégie réussie de réduction des risques

Deux lieux de consommation de drogue ont été ouverts avec succès à La Haye en 2005. Mais le nombre d’utilisateurs a diminué les années suivantes ce qui a amené à leur fermeture en 2014. Ce résultat est attribuable à la baisse significative du nombre d’usagers de drogues dures et au succès de la stratégie « logement en priorité » qui offre un refuge aux usagers qui continuent de vivre avec leur addiction. Deux refuges, « Woodstock » et « Domus », abritent des utilisateurs à long terme qui veulent améliorer leur santé en dépit de leur addiction. Ces deux refuges ont élaboré des stratégies pour avoir de bonnes relations avec les résidents et coopèrent de près avec l’administration municipale et les services de police.

Cette stratégie s’est avérée largement efficace pour réduire les risques liés aux drogues et les conflits liés à la consommation dans les espaces publics. Cependant, les acteurs de première ligne estiment qu’une unité mobile serait nécessaire pour atteindre les consommateurs plus instables qui n’ont pas toujours accès aux refuges ou aux services de réduction des risques.

Le consortium a aussi discuté du projet d’outil d’évaluation développé dans le cadre de Solidify, qui permettra aux municipalités d’évaluer leurs besoins et leurs ressources en matière de gestion des salles de consommation et plus particulièrement d’impact sur la sûreté publique. Cet outil sera disponible à la fin du projet.


Démarré en janvier 2018 pour une durée de deux ans, Solidify est mené par l’Efus et rassemble les partenaires suivants : villes d’Augsbourg (DE), Essen (DE), La Haye (NL), Liège (BE), Lisbonne (PT), Mannheim (DE), Paris (FR), Strasbourg (FR), l’association Bien-Être et Développement (Asociación bienestar y desarrollo) (ES), la région de Bruxelles et Bruxelles Prévention & Sécurité (BE), l’Agence de Santé publique de Barcelone (Agencia de Salut Pública de Barcelona) (ES), et UTRIP – Institut Utrip pour la Recherche et le Développement en matière de santé (Institut za raziskave in razvoj zavod) (SI).


>>> Pour en savoir plus sur ce projet, voir la page dédiée sur le site web de l’Efus

 

SAVE THE DATE : symposium européen « Salles de consommation à moindre risque en Europe : évaluation et perspectives » – 3 avril 2019, Parlement européen à Strasbourg (FR)

Le Forum européen pour la sécurité urbaine, la ville de Strasbourg et l’association Ithaque vous invitent à un symposium sur les salles de consommation à moindre risque, le 3 avril 2019 au Parlement européen de Strasbourg (FR).

Dans le cadre de la visite d’étude à Strasbourg qui sera organisée par le projet européen Solidify sur les salles de consommation à moindre risque en Europe, cet événement, soutenu par les autorités de santé régionales et nationale françaises, permettra d’échanger sur de nombreuses expériences européennes, sur les différents cadres législatifs et leur évolution, ainsi que sur les innovations et perspectives d’avenir.

Merci de vous inscrire auprès de l’association Ithaque soit par email : ithaque@ithaque-asso.fr soit par téléphone : +33 (0)3 88 52 04 04 (Inscription gratuite)