Lancement du projet européen PRoTECT sur l’amélioration de la protection des espaces publics par les autorités locales

Also in... (English)

NV0eHnNkQDHA21GC3BAJ_Paris Louvr

Paris, France, novembre 2018 – Un nouveau projet européen dont l’Efus est partenaire, « Public Resilience using TEchnology to Counter Terrorism » (résilience publique en utilisant la technologie pour contrer le terrorisme) (PRoTECT), dont l’objectif est de renforcer les capacités des autorités locales à sécuriser les espaces publics en particulier avant, pendant et après une menace terroriste, a démarré le 1er novembre.

————-

Le projet, qui durera deux ans, cherchera à donner aux autorités locales européennes des conseils, de la formation et des connaissances sur l’utilisation de la technologie comme outil indispensable pour assurer la sécurité d’une municipalité.

Ce projet s’inscrit dans le prolongement du Plan d’Action (2017) de la Commission européenne destiné à « fournir des orientations et un soutien aux États membres aux niveaux national, régional et local pour les aider à protéger les espaces publics » en favorisant « l’échange de bonnes pratiques à travers les frontières grâce à un soutien financier ciblé et à des réseaux de praticiens et des documents d’orientation » et en associant à ces travaux « un large éventail de parties prenantes du niveau local et du secteur privé. »[1]

> Outils, technologie, formation et démonstrations de terrain
Le projet fournira aux autorités locales partenaires des outils, de la technologie, de la formation et des démonstrations de terrain pour améliorer la connaissance situationnelle, c’est-à-dire la capacité à évaluer le niveau de sûreté d’un lieu ou d’une situation donnés, ainsi que des mesures à prendre pour renforcer la sécurité des espaces publics, prévenir un attentat et en réduire les conséquence s’il se produit.

> L’Efus en charge de concevoir les supports de formation
L’Efus contribuera à PRoTECT en élaborant des supports de formation pour les autorités locales et la police à partir de l’outil Soft Target Site Assessment de la Commission européenne, qui consiste en une série de recommandations pour l’évaluation, sur site, de la vulnérabilité des espaces publics. De plus, il aidera les cinq villes partenaires du projet à mener une évaluation locale de vulnérabilité afin qu’elles puissent adopter des solutions technologiques sur mesure et des bonnes pratiques pour renforcer la sécurité des espaces publics.
Piloté par l’Institut pour la technologie, la sûreté et la sécurité (DITSS, NL) ce projet rassemble, outre l’Efus, le Centre lituanien pour la cybersécurité « Lietuvos Kibernetiniu Nusikaltimu Kompetenciju Ir Tyrimu Centras » (LT), le Centre Meleton Asfaleias (GR), l’Inspection générale de la police roumaine (RO), le ministère espagnol de l’Intérieur (ES), les villes de Brasov (RO), Eindhoven (NL), Lariseon (GR), Málaga (ES) et Vilnius (LT), l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée (TNO, NL) et l’Université catholique du Brabant (NL).

————-

[1] Commission européenne, Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des Régions, Plan d’action visant à améliorer la protection des espaces publics, 18.10.2017 – http://ec.europa.eu/transparency/regdoc/rep/1/2017/FR/COM-2017-612-F1-FR-MAIN-PART-1.PDF