Innovation dans les politiques de sécurité urbaine : vers une approche prospective pour leur conception, mise en oeuvre et évaluation

Also in... (English)

Paris, septembre 2018 – Alors que la sphère publique utilise de plus en plus les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), notamment dans le domaine de la sécurité, et dans le but d’aider les collectivités locales membres à exploiter pleinement leur potentiel, l’Efus a créé un nouveau groupe de travail sur le thème « Innovation et Sécurité » qui est ouvert à tous les membres mais aussi à des partenaires extérieurs tels que les universités, les organisations de la société civile et des représentants du secteur privé, notamment les plateformes de réseaux sociaux, les startups et d’autres industries du secteur TIC.

Avec cette initiative décidée lors de l’Assemblée générale de l’Efus à Liège (BE), en mai 2018, l’Efus a pour objectif de favoriser le partage de réflexions prospectives et d’informations sur les stratégies innovantes dans les domaines technologique et social qui puissent être appliquées à la sécurité urbaine.

> L’usage croissant des TIC influence la façon dont les citoyens interagissent avec les institutions publiques

En effet, l’usage croissant des TIC a transformé la société, devenue plus interconnectée. Cela crée également une masse croissante de données. Plus de 80,5% de la population européenne a maintenant accès à l’Internet et 84% sont abonnés à un réseau mobile (GSMA Intelligence, The Mobile Economy, Europe 2017). Cette utilisation grandissante des TIC influence la façon dont les gens échangent entre eux et avec le marché, au travers des nouveaux modèles de l’économie numérique. Elle transforme aussi la façon dont les citoyens interagissent avec les institutions publiques et les autorités, dont ils attendent une relation plus directe et des réponses en temps réel.

Les nouvelles technologies et les données qu’elles produisent sont aujourd’hui une composante clé de la sphère publique. Ceci est vrai autant pour les gouvernements nationaux que les autorités locales, notamment parce que les villes deviennent de plus en plus « numériques » et « intelligentes ». La plupart des villes européennes ont développé des plateformes et des applications en ligne pour améliorer la qualité de leurs services publics tels que les transports, l’environnement, la santé, la gouvernance et, dans une moindre mesure, la sûreté et la sécurité.

> Exploiter les grandes quantités de données récoltées en ligne par les collectivités

L’une des questions clés touche la capacité d’exploiter les grandes quantités de données qui sont récoltées par les villes et les autorités locales. Ceci leur permettrait de mieux répondre aux besoins des populations locales en promouvant des solutions fondées sur les nouvelles technologies et qui prennent en compte les composantes sociales de ses nouvelles zones urbaines hyperconnectées, notamment en ce qui concerne la sûreté et la sécurité.  

Selon Cheryl Martin, responsable des industries et membre du comité directeur du Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF), « la possibilité de récolter, analyser et appliquer des données urbaines pour mieux mesurer le niveau de préparation des villes fait que nous sommes à un moment critique où les villes doivent se saisir de et encourager l’utilisation des données pour guider leur développement. » (2017)

Ceci est aussi vrai pour la sécurité urbaine. De fait, l’un des principaux obstacles aux politiques de prévention de la criminalité provient du fossé existant entre les problèmes de sécurité de la ville hyperconnectée et les mesures auxquelles les acteurs locaux des institutions publiques peuvent faire appel pour y faire face. Dans ce sens, la révolution numérique peut être un atout mais aussi une menace pour ceux qui ne sont pas assez préparés.

> Rejoignez le nouveau groupe de travail de l’Efus sur « Innovation et Sécurité »

Avec la création d’un groupe de travail sur « Innovation et Sécurité », l’Efus veut aider les collectivités membres à concevoir des projets ou programmes innovants pour répondre aux problèmes de sécurité existants et projetés.

Dans cet objectif, le groupe favorisera également :

  •   une approche fondée sur la coproduction de la sécurité impliquant des acteurs non-conventionnels tels que le secteur privé, les organisations de la société civile et des chercheurs spécialisés dans la conception de politiques de sécurité urbaine innovantes ;
  •   une modernisation des politiques locales de sécurité urbaine, qui doivent être davantage fondées sur la prospective et adaptées à l’évolution de la société et aux nouvelles formes de criminalité.

Si vous souhaitez faire partie du groupe de travail « Innovation et Sécurité », merci de contacter Myassa Djebara djebara@efus.eu et/ou  Pilar De La Torre delatorre@efus.eu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.