L’Efus invité à partager son expertise lors d’une conférence en Tunisie sur la protection des jeunes contre la criminalité

Also in... (English)

Tunis, Tunisie, 4-5 juillet 2018 L’Efus a été invité à intervenir lors d’une conférence internationale sur la thématique « Protection des jeunes contre la délinquance et la criminalité » à Tunis (Tunisie), les 4 et 5 juillet derniers. Organisée par la présidence de la République tunisienne et le Centre pour le contrôle démocratique des forces armées-Genève (DCAF), une fondation internationale destinée à aider la communauté internationale à appliquer les principes de bonne gouvernance et à mettre en œuvre la réforme du secteur de la sécurité, cette conférence a permis à l’Efus d’établir des contacts avec des représentants de haut niveau des autorités tunisiennes dans la perspective d’une collaboration future.


> Promouvoir de bonnes pratiques pour prévenir la criminalité des jeunes

En Tunisie, où environ 25% de la population est âgée de 15 à 29 ans, les jeunes citoyens sont, depuis la révolution du « Printemps arabe » de 2011, des acteurs importants de la transition démocratique, en particulier à travers les nombreuses organisations de la société civile.

La conférence, qui était destinée à promouvoir auprès des autorités tunisiennes quelques bonnes pratiques internationales en matière prévention de la criminalité des jeunes, a réuni plus de 80 hauts décideurs politiques et cadres de la fonction publique tunisiens. Suite aux différentes tables rondes auxquelles ils ont participé, un document de travail comprenant les principales conclusions et des recommandations tirées de l’événement ont été transmis à la présidence de la République tunisienne.

> L’expertise de l’Efus sollicitée lors de trois tables rondes

L’Efus est intervenu dans  trois tables rondes :

La première portait sur la gouvernance locale et la prévention de la criminalité sous la forme d’expériences comparées. Martin Schairer, ancien président du Forum allemand (DEFUS) et maire adjoint de la Ville de Stuttgart (Allemagne) où il est en charge  de la sécurité,de l’ordre public et du sport, et Farid Bounouar, chargé de mission à l’Efus, y ont représenté le Forum. Ils ont présenté les méthodes pour développer une stratégie locale de prévention de la criminalité chez les jeunes, les prérogatives et outils des collectivités locales à cet effet, ainsi que les bonnes pratiques internationales en matière de sécurité communautaire.

La seconde concernait les forces de l’ordre et le système judiciaire avec pour objectifs d’identifier les bonnes pratiques en matière d’application de la loi, de coordination de l’action des divers acteurs impliqués – forces de l’ordre, système judiciaire, intervenants sociaux/médicaux, société civile – pour prévenir efficacement la criminalité des jeunes, favoriser leur réinsertion et prévenir la récidive.

La troisième a abordé le sujet de l’extrémisme violent en matière de prise en charge des jeunes délinquants susceptibles de dériver vers l’extrémisme violent, en présentant le rôle que peut jouer la famille ainsi que les possibles partenariats de prévention avec les autorités religieuses et les secteurs scolaires et associatifs. Manuel Comeron, de la Coupole d’analyse stratégique de la ville de Liège (Belgique), est intervenu lors de ces deux tables rondes.

> Accroître le rayonnement international de l’Efus

La participation de l’Efus à cette conférence entre dans le cadre de son action à l’international, qui vise à promouvoir les échanges entre les collectivités territoriales européennes membres du réseau avec des acteurs de la sécurité d’autres régions du monde. En Amérique Latine, par exemple, l’Efus collabore au programme EUROsociAL+ de coopération entre l’Europe et le continent sur la question du genre. Il collabore également avec le groupe de villes inclusives de l’UNESCO.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.