Une Assemblée générale 2018 centrée sur les enjeux de cohésion sociale des politiques de sécurité urbaine

Also in... (English)

Liège, Belgique, mai 2018 —  Quelque 80 délégués représentant une cinquantaine de villes du réseau ont participé à l’Assemblée générale de l’Efus accueillie les 14 et 15 mai par Liège (Belgique), ville présidente de l’association. Outre l’AG proprement dite, ils ont pu prendre part à plusieurs visites de terrain, un colloque sur « la ville de demain » et une présentation du volet sécurité du programme « Actions innovatrices urbaines » de l’Union européenne. 

——————————————-

L’Assemblée générale a été comme chaque année l’occasion de renouveler partiellement les membres du Comité exécutif. Les villes de Brno (CZ) et Pécel (HU) ainsi que la région de Bruxelles-Capitale (BE) ont rejoint le CE.

L’AG a aussi été l’occasion de faire un retour sur les points forts de l’activité de l’Efus en 2017 et de faire un bilan de la conférence internationale « Sécurité, Démocratie et Villes » à Barcelone, en novembre 2017. À ce sujet, il a été décidé d’organiser la prochaine conférence internationale non pas dans cinq ou six ans, comme cela était le cas jusqu’à présent, mais plus tôt, dès novembre 2020.

Trois visites de terrain ont permis aux conférenciers de découvrir des dispositifs et politiques mis en oeuvre par la ville de Liège et ses partenaires locaux dans trois domaines de l’action publique locale : l’accueil des migrants, la prise en charge des personnes en grande précarité – notamment celles qui vivent dans les espaces publics –, et la culture comme outil de prévention du hooliganisme et du radicalisme.

Ainsi, les participants ont rencontré les représentants du Service d’Accueil des
Demandeurs d’Asile (SADA) du Centre public d’Action sociale (CPAS) de la ville de
Liège et du Centre régional pour l’intégration des personnes étrangères et d’origine
étrangère de Liège (CRIPEL), qui assurent l’accueil et l’intégration des migrants en partenariat avec la mairie et les associations locales.

Lors de la deuxième visite, ils ont pu échanger avec le Relais social du Pays de Liège, qui travaille en concertation avec le Centre public d’Action sociale (CPAS), le « Plan de cohésion sociale » de la ville de Liège et les réseaux associatifs pour accompagner les personnes en grande précarité. Après la visite d’un abri de nuit, la visite s’est conclue par un échange sur les stratégies d’accompagnement des sans-abri en milieu urbain et celles de lutte contre la pauvreté et de gestion des nuisances liées à la présence de personnes sans domicile dans les espaces publics, ceci dans le respect des droits fondamentaux.

La troisième visite, sur le thème de la culture comme outil de prévention de la radicalisation et du hooliganisme, a été l’occasion de découvrir trois initiatives : celle de l’association Les Grignoux, qui utilise le cinéma comme outil de pédagogie active ; le Théâtre de Liège, qui présente notamment une pièce destinée à sensibiliser le public sur la radicalisation violente, et enfin le programme Fan Coaching d’accompagnement des supporteurs de football.

L’intégration des enjeux de cohésion sociale, de prévention et de sécurité à l’aménagement et à l’animation des espaces publics a aussi été au coeur des débats lors du colloque public sur « La ville de demain » organisé par la ville de Liège à l’occasion de l’Assemblée générale.
La prise en compte de la sécurité urbaine dans le programme d’ «Actions innovatrices urbaines » (AIU) de l’Union européenne a par ailleurs fait l’objet d’une présentation par Francesco Amodeo, de la Direction générale de la politique régionale et urbaine de l’UE. C’est la quatrième année que l’UE lance des appels à projets dans le cadre de l’AIU, mais c’est la première fois que le thème sécurité urbaine fait partie de cet appel, offrant ainsi aux villes de l’Efus l’occasion de présenter des projets pour bénéficier de cette ligne de financement européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.