Le manifeste Sécurité, démocratie et villes – Coproduire les politiques de sécurité urbaine est disponible

Also in... (English)

Le manifeste Sécurité, démocratie et villes – Coproduire les politiques de sécurité urbaine a été adopté en conclusion de la conférence du même nom organisée par le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), la Ville de Barcelone et le Gouvernement de Catalogne du 15 au 17 novembre 2017 à Barcelone.

Il est disponible en ligne en CZ-DE-EL-EN-ES-FR-IT-NL-PL-PT.

———————————————————–

Un socle de principes et de valeurs

Le manifeste s’inscrit dans la continuité des manifestes d’Aubervilliers et de Saint-Denis (2012), de Saragosse (2006) et de Naples (2000). Il est le fruit d’une écriture collective, s’appuyant sur les travaux menés par l’Efus, ses collectivités membres et l’ensemble de son réseau (universités, organisations européennes et internationales, réseaux thématiques) ainsi que sur des recommandations concrètes issues des ateliers thématiques organisés lors de la dernière conférence internationale du Forum européen, à Barcelone. Il constitue un socle de principes et de valeurs qui fondent le Forum européen pour la sécurité urbaine.

Le manifeste est source d’appui, de soutien et d’inspiration pour les autorités locales dans la conception et la promotion de leurs politiques de sécurité. Il a également vocation à porter la voix des élus locaux auprès des institutions nationales, européennes et internationales. C’est, enfin, un support pour favoriser le débat avec les citoyens européens et encourager leur participation.

Plus de 60 engagements thématiques

Dédiée à la coproduction des politiques de sécurité urbaine, la conférence de Barcelone  a rassemblé pendant trois jours élus locaux, représentants de la police et de la Justice, travailleurs associatifs, chercheurs, universitaires ainsi que des membres de la société civile et des représentants du secteur privé venus de 130 villes et de 47 pays sur cinq continents. Ensemble, ils ont élaboré plus de soixante recommandations et tout autant d’engagements thématiques.

Ils portent sur 12 thèmes :

  • concevoir et animer l’espace public
  • la diversification des acteurs de sécurité
  • la gestion des risques en matière de sécurité et de coopération transfrontalière
  • les relations entre les citoyens et les institutions
  • les technologies au service de la prévention
  • les villes et la criminalité organisée
  • les villes face aux drogues et addictions
  • les violences discriminatoires
  • prévenir la radicalisation menant à l’extrémisme violent
  • prévenir les violences faites aux femmes
  • repenser la collecte des données probantes et l’évaluation

La coproduction, une exigence pour des politiques plus inclusives

Depuis le Manifeste d’Aubervilliers et de Saint-Denis de 2012, les politiques de sécurité ont été marquées, partout en Europe, par une diversification de leurs acteurs. Entreprises privées de sécurité, organisations non gouvernementales ou encore représentants de la société civile et citoyens jouent un rôle croissant. Les autorités locales et régionales de l’Efus appellent donc à associer toutes ces parties prenantes à la mise en œuvre mais aussi à l’élaboration des politiques. Elles encouragent ainsi la mise en place de mécanismes de coproduction qui intègrent la société civile dans toute sa diversité. Notamment, les femmes, les jeunes, les seniors, ou encore les populations victimes de violences discriminatoires ne doivent plus seulement être des cibles passives des mesures de prévention mais au contraire avoir un rôle actif dans les politiques de sécurité.

L’alliance indispensable entre sécurité et droits fondamentaux

La menace terroriste et les attentes de la population en matière de sécurité sont des contraintes fortes pour les décideurs politiques, qui peuvent être tentés d’agir dans la précipitation ou sous le coup de l’émotion. Les élus de l’Efus affirment que l’action politique, quelle que soit son urgence, ne peut se faire au détriment des droits humains. Ils inscrivent donc le Manifeste dans la Charte européenne des droits fondamentaux. Ils y rappellent que toute politique de sécurité doit reposer sur le respect et la défense des droits fondamentaux, l’état de droit, la légitimité démocratique et le principe de l’état providence. Ils soulignent l’importance de la lutte contre les inégalités sociales et économiques. Encore trop répandues en Europe, ces inégalités alimentent un ressentiment qui peut dégénérer en violence, en criminalité, voire conduire à l’extrémisme violent.

Enfin, ils rappellent l’importance de la prévention comme une option rationnelle, stratégique et bénéficiant du meilleur rapport coût/bénéfice.

Le manifeste est disponible gratuitement pour nos membres en version PDF sur Efus Network (https://efus.elium.com/tile/view/6762). Des exemplaires imprimés leur seront envoyés prochainement.  Si vous souhaitez recevoir un exemplaire et que vous n’êtes pas membre, merci de contacter le service communication : communication@efus.eu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.