« La sécurité est un aspect fondamental de notre offre touristique » José Martínez Espasa, chef de la police locale de Dénia, Espagne

Also in... (English),(Español)

Située dans la province d’Alicante, sur la Costa Blanca espagnole, Dénia est une des villes les plus touristiques du pays. Le chef de la police locale explique comment la ville a élaboré sa stratégie de tourisme et de sécurité en s’appuyant sur le travail de l’Efus, notamment la publication Sécurité et tourisme : politiques locales concertées (2015).

La municipalité de Dénia a élaboré une stratégie de sécurité et de tourisme. Pourquoi ? À quelles problématiques est confrontée Dénia en la matière ?

3385f1José Martínez Espasa : La majorité des entreprises de Dénia se consacrent aux services et au tourisme. Selon le recensement 2012 de l’Institut de la Statistique de Valence, sur un total de 4 130 entreprises, 1 483 opèrent dans ce secteur (commerce, transport et hôtellerie) et 1 758 fournissent d’autres services. Dénia est une destination prisée pour le surf, le windsurf et le kitesurf, le tourisme nautique et la plongée, ainsi que la randonnée (dans le parc naturel de Montgó).

De plus, Dénia a été déclarée Ville créative de la Gastronomie par l’Unesco, en 2015. Tout ceci fait que le tourisme est essentiel pour Dénia, qu’il soit résidentiel ou hôtelier. La mairie de Dénia a une stratégie de sécurité adaptée qui comprend des actions spécifiques destinées à améliorer le sentiment de sécurité.

Quels sont les axes principaux de cette stratégie ?

Nous sommes encore en train de développer notre travail en matière de sécurité et de tourisme et nous nous centrons sur la formation des policiers locaux et des professionnels du tourisme, notamment en langues et accueil de la clientèle.

Durant l’été 2016, nous avons lancé une campagne pour assurer la sécurité des enfants s’ils se perdent, à la plage ou en ville. Elle a consisté à distribuer gratuitement des bracelets numérotés de couleurs vives aux enfants, dont les coordonnées étaient enregistrées par la police locale, notamment le numéro de téléphone des parents. Si un enfant se perdait dans Dénia, que ce soit à la plage, dans le quartier historique, ou encore sur la promenade, n’importe quel agent de police locale pouvait prévenir les parents en quelques minutes seulement. Cette campagne était notamment destinée à renforcer le sentiment de sécurité des visiteurs. Les bracelets étaient distribués dans les trois Office du Tourisme, au siège de la police locale et dans les commissariats de police locale des quartiers de La Xara et Jesús Pobre.

Pourquoi avez-vous associé la sécurité au tourisme ?

Les différentes enquêtes de satisfaction menées par la mairie montrent que l’exigence de sécurité est un aspect fondamental de l’offre touristique dans notre ville. Quand on est une destination touristique, il est indispensable de garantir un bon niveau de sécurité et que les professionnels de sécurité soient préparés, notamment en langues, orientation des touristes espagnols et étrangers ayant perdu leurs papiers, etc.

Comment avez-vous élaboré cette stratégie ?

La stratégie a été portée par le service Sécurité citoyenne de la mairie en étroite collaboration avec le siège de la police locale. Elle est fondée sur les informations données par les touristes que les policiers locaux ont interrogés directement à la plage. Les Offices du Tourisme ont joué un rôle fondamental parce qu’ils ont expliqué le dispositif des bracelets aux visiteurs. La participation citoyenne a également contribué au succès de la campagne. Dans l’enquête d’évaluation menée en septembre, de nombreux visiteurs et résidents ont exprimé leur satisfaction et leur gratitude. Donc la campagne a vraiment été un succès ; elle a permis d’améliorer le service apporté par la police municipale aux habitants et leur sentiment de sécurité.

Comment avez-vous utilisé la publication Sécurité et tourisme : politiques locales concertées ?

Le travail du Forum européen contribue à atténuer la fragmentation propre aux mairies, non seulement en Espagne mais aussi en Europe. La publication Sécurité et tourisme : politiques locales concertées a révélé la nécessité de créer un climat sûr pour les visiteurs. La mairie doit être la première institution à laquelle s’adressent les touristes pour demander de l’aide et le point central de nombreux services, non seulement ceux de la mairie mais également ceux de la Région et de l’État. La publication de l’Efus a servi de base pour l’élaboration d’une stratégie de tourisme et de sécurité qui soit bien informée, solide et raisonnée. Nous allons lancer de nouvelles actions en 2017 et 2018 inspirées du travail de l’Efus.

Avez-vous pris pour modèle d’autres pratiques locales ?

Oui nous utilisons aussi comme référence des pratiques développées en Espagne par les villes de Valence, Madrid, Barcelone et Palma de Majorque, ainsi que les supports d’information aux touristes réalisés par la ville de Bruxelles (Bravvo) en Belgique.

Informations complémentaires sur la campagne « bracelets » de Dénia (en espagnol):
Twitter: @policiadenia