« L’échange d’expérience au sein de l’Efus est important pour articuler une stratégie de prévention dans notre communauté »

Also in... (English),(Español)

Un entretien avec le maire de Dénia (Espagne), Vicent Grimalt, sur sa récente adhésion à l’Efus.

DENIA_Ajuntament_150715_alcaldeiregidora_014 (1)Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le Forum européen pour la sécurité urbaine ?

Vicent Grimalt : Nous avons pris cette décision en raison du prestige de l’Efus et de sa grande expérience en matière de sécurité urbaine. Dénia est une ville touristique et nous devons être au fait des stratégies les plus efficaces pour combattre les délits et protéger les résidents et les touristes.

De plus, les villes aujourd’hui partagent une culture globalisée qui permet à des gens de tous les pays de voyager et circuler. Il y a aussi des nouveaux phénomènes sociaux qui ont des éléments communs à l’échelle européenne.

À votre avis, quelle est la valeur ajoutée du travail en commun avec d’autres collectivités locales ?

Travailler avec d’autres collectivités territoriales apporte un énorme avantage qui est de partager des préoccupations communes, des problématiques similaires ainsi que nos ressources et compétences limitées pour résoudre ces questions. Comparer les actions et les stratégies entre pairs est une bonne chose. De plus, il est très utile d’être unis avec des objectifs communs afin de faire entendre notre voix auprès des institutions régionales, nationales et européennes.

Quelles sont vos priorités en matière de sécurité dans votre ville ?

Les priorités en matière de sécurité à Dénia sont fondées sur un niveau de sécurité optimal : ici, la délinquance est relativement faible même si bien sûr notre obligation est de la faire baisser davantage.

Parmi les différentes problématiques que nous avons à Dénia, la délinquance qui affecte le tourisme est l’une des plus importantes. Ceci est lié au fait que le tourisme est un secteur clé pour la ville, un moteur économique qui ne doit pas être affecté par le sentiment d’insécurité que peut éprouver un touriste venant ici passer des vacances à la plage ou à la montagne.

Une autre priorité est la lutte contre la violence de genre et domestique. La mairie de Dénia est totalement engagée pour éradiquer la violence intra-familiale, en particulier celle qui vise les femmes en raison de leur sexe.

Un autre aspect très important pour la mairie est l’amélioration de la coexistence grâce à des mécanismes de résolution pacifique des conflits, afin d’éviter la judiciarisation des relations sociales. La médiation communautaire est une approche sur laquelle nous travaillons dans ce domaine.

De même, la gestion de la diversité sociale est importante. Pour cela, il est important de supprimer les barrières culturelles et sociales qui empêchent une meilleure représentation de tous les collectifs sociaux. En particulier, comme expression de cette carence sociale, il est important de combattre les crimes de haine.

Est-ce que Dénia a une stratégie municipale de prévention de la délinquance ? Depuis quand ?

Dénia a une population de 42 000 habitants et un territoire de 66 km². Il est important pour notre équipe municipale de développer des lignes stratégiques à court, moyen et long terme qui soient fondées essentiellement sur la prévention. Nous comptons faire entrer en vigueur le plan local de sécurité en 2016; celui-ci est construit autour de ces priorités, sur lesquelles tout le monde est d’accord.

Qui sont vos partenaires locaux ?

Nos partenaires locaux sont les associations de quartier, les associations d’entreprises, les institutions éducatives et de santé, ainsi que les corps de police qui travaillent inlassablement pour contrer les divers phénomènes de délinquance.

De plus, le département Participation citoyenne de la municipalité canalise les préoccupations et requêtes des citoyens en matière de sécurité.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples d’actions mises en place dans votre ville et intéressantes à partager avec d’autres membres de l’Efus ?

En rejoignant l’Efus, l’objectif de la ville de Dénia est d’apprendre à partir de l’expérience d’autres villes, qu’elles soient plus grandes ou plus petites. Cet échange d’expérience est important pour articuler une stratégie de prévention dans notre communauté. Les efforts de la mairie de Dénia se sont concentrés sur la violence de genre, avec la mise en place de l’unité Artemis de la police locale. Celle-ci travaille en coordination avec le Tribunal de la Violence Domestique (Juzgado de Violencia sobre la Mujer) et avec le Centre de la Femme (qui apporte un soutien psychologique et juridique aux femmes victimes de violence) pour que les victimes reçoivent un soutien complet et cohérent qui leur évite des souffrances supplémentaires.

Quelles problématiques municipales souhaiteriez-vous transmette aux autorités européennes par l’intermédiaire de l’Efus ?

Les autorités européennes doivent continuer à soutenir les mairies dans leurs plans et leurs politiques publiques de sécurité citoyenne au travers des subventions de la Commission européenne, des forums d’échange et de formation, et en reconnaissant le travail important mené par les mairies en matière de sécurité. Car les mairies sont l’institution la plus proche des citoyens et canalisent la majeure partie des services dont ceux-ci ont besoin.

Turismo_puerto_Castillo (1)