« Travailler avec les membres de l’Efus nous permettra de renforcer la sécurité et la durabilité » Entretien avec le maire de Riga, Nils Ušakovs

Also in... (English)

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre le Forum pour la sécurité urbaine (Efus) ?

Nils UšakovsNils Ušakovs : La sécurité des habitants de Riga et des visiteurs est l’un des fondements de notre développement durable. Faire partie de l’Efus et travailler avec d’autres professionnels grâce aux séminaires, conférences et projets nous aidera à améliorer et renforcer l’ordre public et la sécurité dans notre ville. « Un environnement sûr », c’est un concept large qui recouvre de nombreux domaines liés au développement urbain et au bien-être des citoyens. Dans le travail avec l’Efus, nous pouvons parler d’investissement, de tourisme, d’affaires et d’autres thèmes qui sont essentiels pour le développement de la ville.

Quels autres bénéfices y a-t-il à collaborer avec d’autres autorités locales ?

Chaque municipalité, ville ou région a ses propres problèmes de sécurité et chacune les aborde en fonction de son contexte local et de ses ressources. C’est donc une expérience unique qui dépend d’un contexte et de défis particuliers. Le rôle et l’avantage uniques de l’Efus sont qu’il rassemble plus de 250 municipalités européennes, chacune avec sa propre expérience et des informations spécifiques à partager avec les autres membres.

Pour ma part, je considère que l’objectif principal, la mission d’un maire, est de résoudre les problèmes de sa municipalité avec la plus grande efficacité possible, afin de créer un environnement favorable pour les habitants. Travailler en coopération avec d’autres autorités locales par l’intermédiaire de l’Efus me permettra, en tant que responsable de la municipalité, de prendre connaissance de l’expérience d’autres villes. Cela me donnera des idées et des exemples de bonnes pratiques afin de donner aux habitants et visiteurs de Riga l’environnement le plus sûr possible pour vivre, travailler et se distraire.

Quelles sont vos priorités dans le domaine de la sécurité ?

La priorité du gouvernement local de Riga en matière de sécurité, ce sont les enfants. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour garantir la sécurité dans les rues et autour des institutions éducatives (patrouilles autour des écoles). Une autre priorité est de répondre immédiatement aux demande d’assistance policière et de réduire au maximum le temps de réponse (accroissement du nombre de patrouille, vidéoprotection, surveillance par GPS). La troisième priorité est l’équipement public : l’éclairage public, les barrières de sécurité, les systèmes de vidéosurveillance sur l’espace public et dans les transports, les équipements de sauvetage près de la rivière, etc. Tout ceci bien sûr conformément aux standards de sûreté.

Votre ville a-t-elle élaboré une stratégie de prévention de la délinquance ?

En Lettonie, les délits graves tels que le vol, l’assassinat et autres sont définis dans le Code criminel et leur prévention est du ressort de la police d’État. Les autres délits sont considérés comme « administratifs » et la prévention peut être assumée par le niveau local. Cela dit, toutes les mesures préventives mises en place à Riga ont bien entendu pour but de réduire autant la délinquance administrative que criminelle.

Nous n’avons pas de document séparé qui détaille la stratégie de sécurité mais nous avons, au Conseil municipal, une Commission spéciale pour la sécurité, la prévention de la corruption et l’ordre public. Les responsables politiques qui en font partie évaluent toutes les questions liées à la sécurité urbaine. Afin que les décisions soient le plus efficaces possibles, les responsables de la police nationale et de la police municipale sont souvent invités aux débats de la Commission. Celle-ci invite aussi régulièrement des délégués d’autres départements municipaux, des organisations non-gouvernementales, des représentants des commerçants et des citoyens, en fonction du problème traité.

Les décisions prises par cette Commission sont par nature systémiques et la mairie est responsable de leur mise en oeuvre, en privilégiant la prévention des causes à l’origine des menaces potentielles plutôt que le traitement des conséquences.

De quelle initiative de prévention êtes-vous particulièrement fiers à Riga ?

L’une de nos initiatives récentes les plus satisfaisantes est une appli de téléphonie mobile qui non seulement permet de recevoir instantanément l’information envoyée par la population mais aussi de communiquer avec toutes les parties prenantes et d’informer en temps réel sur les progrès réalisés. Cette appli est disponible pour les habitants depuis février 2015, et depuis cette date, la police a reçu 15 000 appels.

Les résidents peuvent utiliser l’appli pour télécharger des photos ou des vidéos, qui peuvent être utilisées comme preuves. L’appli, qui est facile et rapide, encourage les habitants à signaler les problèmes dans leur ville. De plus, les délinquants prennent conscience qu’il leur sera plus difficile d’échapper à une sanction, même en l’absence de policiers sur place.

Quels sont les principaux problèmes de votre ville que vous voudriez signaler au niveau européen par l’intermédiaire de l’Efus?

Nous sommes particulièrement préoccupés par les nuisances sonores autour des clubs et des bars, mais aussi entre voisins dans les zones résidentielles. Deux autres domaines prioritaires sont l’assistance sociale aux sans-abri et la violence domestique.