Autorités locales et lutte contre la radicalisation

Also in... (English)

L’attentat en mai dernier contre le musée juif de Bruxelles et les récents événements en Irak ont mis le problème de la radicalisation violente de certains jeunes à la une de l’actualité européenne. C’est un sujet de préoccupation grandissant pour les collectivités locales qui doivent gérer un phénomène nouveau sur lequel elles manquent encore de connaissances. L’Efus travaille depuis plusieurs mois sur ce thème, notamment avec le ministère belge de l’Intérieur. Le Forum belge a par ailleurs mis en place un groupe de travail qui s’est réuni le 3 juin à Evère. Afin d’aider les villes à mieux comprendre ce phénomène et à réfléchir aux actions qu’elles peuvent mettre en place, l’Efus lancera en septembre le projet LIAISE (Local institutions against extremism) co-financé par la Commission européenne.

Pour plus d’information sur ce sujet :

Compte-rendu de la réunion du groupe de travail du 3 juin organisé par le FBPSU

Dépêche AEF, Thibaut Chevillard, Décryptage : Comment les villes peuvent-elles s’impliquer dans la lutte contre la radicalisation des jeunes? avec Elizabeth Johnston, déléguée générale de l’Efus.