Le rapport de la Commission des Maires (1982)


Dans l’histoire de la politique de sécurité française, le rapport de la Commission des Maires (1982) présidée par Gilbert Bonnemaison constitue assurément une date clef en affirmant la nécessité d’asseoir toute politique de sécurité sur le triptyque “Prévention, Répression, Solidarité”.
On l’oublie trop souvent, en développant une approche basée sur l’échelon local et le partenariat, la France était en avance sur les autres pays européens qui ont pour la plupart repris ces mêmes principes d’actions dans le courant des années 1990, on pense notamment au rapport Bourgeois (Belgique, 1990) ou encore au rapport Morgan (Royaume-Uni, 1991).
Plus étonnant encore, les principes clefs qui avaient été édictés par la France ont dépassé l’Hexagone pour être repris par des organisations internationales telles que le Conseil de l’Europe (Charte Urbaine, 1992) ou encore l’ONU ou par d’autres pays lointains telles que les Etats-Unis ou l’Australie où l’on retrouve encore aujourd’hui des projets qui s’inspirent du plan “Good house”!

Téléchargez le rapport de la Commission des Maires sur le site de la Documentation Française Téléchargez les 64 propositions du rapport de la Commission des Maires (extrait) diffusées à l’occasion de leur vingtième anniversaire lors de l’AG de Villeurbanne le 25 juin 2003 Consultez l’étude comparée de sept politiques locales de prévention de la criminalité du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine: “SécuCités Prévention Europe”  (2002)